Emploi, affaires sociales et inclusion

ALMA (Aim, Learn, Master, Achieve)

© Getty Images

L’Europe doit renforcer le soutien apporté aux personnes en difficulté qui tombent entre les mailles du filet, en particulier les jeunes qui ne travaillent pas et ne suivent ni études ni formation (NEET): c'est ce qu'a déclaré la présidente von der Leyen dans son discours sur l’état de l’Union 2021.

Pour y parvenir, la Commission va mettre en place une nouvelle initiative appelée ALMA (Aim, Learn, Master, Achieve — Orientation, Apprentissage, Maîtrise, Réussite). Celle-ci vise à aider ces jeunes à trouver leur place sur le marché du travail, en associant:

  • une aide à l'éducation, à la formation professionnelle ou à l'emploi dans leur pays d’origine
  • avec un stage dans un autre pays de l’UE.

Le but est d’améliorer les compétences, les connaissances et l'expérience de ces jeunes et de leur donner la possibilité d'établir de nouveaux contacts dans toute l’Europe. L’objectif final est de les aider à trouver leur place sur le marché du travail et à s’intégrer dans la société.

Avec cette nouvelle initiative, la Commission réaffirme l'engagement pris dans le socle européen des droits sociaux de lutter contre les inégalités et de promouvoir l’égalité des chances, en offrant un soutien actif à l’emploi, en particulier aux jeunes défavorisés.

L'initiative ALMA sera mise en œuvre dans le cadre du Fonds social européen plus (FSE+), avec un budget estimé à 15 millions d’euros la première année. Elle complétera les programmes existants en faveur de la mobilité des jeunes, tels qu’Erasmus Plus et le Corps européen de solidarité, en ciblant les jeunes qui ne bénéficient pas de ces programmes.

À qui l'initiative s'adresse-t-elle?

ALMA est un programme de mobilité transfrontière des jeunes qui vise à changer la vie des jeunes défavorisés qui ne travaillent pas et ne suivent ni études ni formation. Elle s’adresse aux jeunes qui:

  • ont des difficultés à trouver un emploi;
  • sont en situation de chômage de longue durée;
  • ont des résultats scolaires ou des qualifications professionnelles insuffisants;
  • sont issus de l'immigration;
  • ou vivent avec un handicap.

Quelle aide offrira-t-elle?

  1. Avant leur séjour à l’étranger, les participants recevront une formation personnalisée intensive dans leur pays d’origine.
  2. Ils se verront proposer un stage supervisé accompagné d'un service de mentorat pendant une période de 2 à 6 mois dans un autre pays de l’UE.
  3. À leur retour, un soutien continu les aidera à s'orienter et à utiliser leurs nouvelles compétences dans leur pays d’origine pour obtenir un emploi ou poursuivre des études.

Quels coûts seront pris en charge?

Les fonds du FSE+ contribueront à couvrir les coûts suivants:

  • déplacements;
  • assurance;
  • sécurité sociale;
  • frais de base comme la nourriture et l’hébergement;
  • accompagnement et conseil avant, pendant et après le séjour à l’étranger.

En outre, les entreprises peuvent proposer aux participants de les rémunérer pendant leur stage.

Comment poser sa candidature

L'initiative ALMA est en cours d'élaboration et sera mise en place en coopération avec les États membres et les partenaires sociaux.

Des informations supplémentaires seront bientôt disponibles. En attendant, les autorités compétentes et les organisations intéressées peuvent s'adresser à: EMPL-G1-UNIT@ec.europa.eu

Partager cette page