Emploi, affaires sociales et inclusion

À propos de l’Alliance pour l’apprentissage

L’Alliance européenne pour l'apprentissage (EAfA) est une plateforme rassemblant plusieurs parties prenantes qui vise à:

  • renforcer la qualité, l’offre et l’image de l’apprentissage en Europe;
  • promouvoir la mobilité des apprentis.

Ces objectifs sont poursuivis par le biais d’engagements nationaux et de promesses volontaires de la part des parties prenantes.

Qui sont les membres de l’Alliance?

En plus des gouvernements nationaux, l’EAfA compte parmi ses membres des entreprises et organisations professionnelles, des chambres d’industrie, de commerce et d’artisanat, des prestataires de l’enseignement et de la formation, des organisations à but non lucratif et de la jeunesse, des autorités régionales et locales, des partenaires sociaux, des organismes et réseaux professionnels ainsi que des instituts de recherche et des groupes de réflexion.

L'EAfA est une plateforme qui permet de partager des expériences et de tirer des enseignements des bonnes pratiques. Elle permet à ses membres:

  • de trouver des partenaires;
  • de faire la promotion d’événements;
  • de développer de nouvelles idées et activités;
  • d’avoir accès aux informations et outils les plus récents sur l’apprentissage.

L’Alliance est ouverte à tous les pays de l’UE, les pays de l’AELE et les pays candidats, ainsi qu’à des parties prenantes issus de ces pays.

Quels sont les avantages de l’Alliance?

Les apprentissages facilitent la transition du monde de l’éducation et de la formation vers le monde du travail. Ils allient une formation en entreprise à l’éducation en milieu scolaire et débouchent sur une certification reconnue au niveau national lorsqu’ils sont menés à terme.

Comme les apprentis apprennent des compétences utiles sur le lieu de travail dans un contexte professionnel, ils augmentent leurs chances de trouver un emploi plus tard

Les entreprises offrant des opportunités d’apprentissages sont susceptibles de jouir d’un bénéfice net sur leur investissement, soit pendant l’apprentissage en tant que tel, soit peu après, en engageant un travailleur entièrement qualifié.

Il est prouvé que les pays munis d’un système solide d’enseignement et formation professionnels (EFP) et d’apprentissages ont un taux de chômage des jeunes moins élevé. La relation entre l’employeur et l’apprenti est souvent fixée par un contrat, l’apprenti étant alors rémunéré pour son travail.

L’EAfA soutient l’emploi des jeunes ainsi que l’objectif poursuivi par la garantie pour la jeunesse, en diminuant les disparités entre l’offre de compétences et les demandes sur le marché de l’emploi.

Qu’est-ce qui a été accompli jusqu’à présent?

L’Alliance mobilise les États membres de l’UE, les pays de l’AELE et les pays candidats à l’adhésion à l’UE, ainsi qu’un grand nombre de parties prenantes à s’engager en faveur d’un apprentissage de qualité.

Elle facilite le réseautage, la coopération et le partage de bonnes pratiques, grâce au soutien stratégique et expert du Cedefop et de la Fondation européenne pour la formation (ETF).

L’Alliance a également contribué à sensibiliser les européens aux avantages de l’apprentissage.

Partager cette page