Chemin de navigation

Soins médicaux imprévus - Lituanie

Urgences

Appelez le 03 ou le 112

Valstybinė ligonių kasa - VLK (fonds national d'assurance maladie)
Tél.: +370 5 236 41 00
Courriel: vlk@vlk.lt

Informations sur les soins accessibles en Lituanie sur présentation de la carte européenne d'assurance maladie (en anglais)

Soins et frais

Médecins

  • La carte européenne d'assurance maladie permet de consulter les médecins travaillant dans des établissements affiliés à une des caisses régionales d'assurance maladie.
  • Les soins sont gratuits sur présentation de la carte européenne d'assurance maladie et d'une pièce d'identité.

Dentistes

  • Les soins dentaires sont couverts si vous consultez un dentiste affilié à un des fonds d'assurance maladie territoriaux.
  • Les matériaux éventuellement utilisés sont payants (amalgame dentaire, par ex.).
  • Près de 80 % des dentistes lituaniens sont privés. Leurs prestations ne sont pas remboursées.

Soins hospitaliers

  • Vous pouvez vous rendre au service des urgences de n'importe quel hôpital lituanien. Présentez votre carte européenne d'assurance maladie et une pièce d'identité lors de votre admission.
  • Dans tous les autres cas, l'admission se fait sur prescription médicale. Si vous demandez une hospitalisation sans disposer d'une prescription, vous devrez payer l'intégralité des frais.

Ordonnances

  • Le coût des médicaments sur ordonnance est partiellement couvert par le fonds national d'assurance maladie (Valstybinė ligonių kasa - VLK). Le solde est à la charge du patient. Pour les médicaments ne figurant pas sur la liste nationale des médicaments sur ordonnance, c'est le prix total qui doit être payé.

Ambulance

  • Le transport en ambulance est gratuit.

Ambulance aérienne

  • Aucune information disponible.

Remboursements

Vous ne payez que la quote-part à votre charge. Ces frais ne sont pas remboursables en Lituanie.

Si vous avez dû payer les soins, contactez votre organisme d'assurance maladie à votre retour pour vous faire rembourser.

    Partager

  • En parler sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Google+