Emploi, affaires sociales et inclusion

Plateforme européenne de lutte contre le sans-abrisme

Les institutions européennes, les gouvernements de l’UE et la société civile se sont engagés à œuvrer ensemble à la lutte contre le sans-abrisme dans l’UE.

Lutter contre le sans-abrisme — une priorité pour l’Europe sociale

Lors de la conférence de haut niveau coorganisée à Lisbonne par la présidence portugaise du Conseil de l’UE, le 21 juin 2021, la Commission européenne et la Fédération européenne des organisations nationales travaillant avec les sans-abri (FEANTSA), les ministres nationaux ainsi que les représentants des institutions de l’UE, des organisations de la société civile, des partenaires sociaux et des villes ont signé la déclaration de Lisbonne sur la plateforme européenne de lutte contre le sans-abrisme et lancé la plateforme européenne sur la lutte contre le sans-abrisme.

Les signataires se sont engagés à travailler ensemble sous l’égide de la plateforme et à mener des actions dans le cadre de leurs compétences respectives. Ils se sont mis d’accord sur les objectifs suivants:

  • personne ne devrait dormir dans la rue par manque d’un logement d’urgence accessible, sûr et approprié;
  • personne ne devrait vivre dans un logement d’urgence ou de transition plus longtemps que nécessaire pour une transition réussie vers une solution de logement permanente;
  • personne ne devrait pouvoir sortir d’une institution (par exemple, une prison, un hôpital, un établissement de soins) sans avoir reçu une offre de logement approprié;
  • les expulsions doivent être évitées dans la mesure du possible et personne ne devrait être expulsé sans aide pour trouver une solution de logement appropriée, en cas de besoin;
  • personne ne devrait être victime de discrimination en raison de son statut de sans-abri.

Le lancement de la plateforme marque le début d’un processus visant à établir une compréhension et un engagement communs et à garantir des progrès concrets dans les États membres dans la lutte contre le sans-abrisme. Il offre l’occasion de dialoguer et de collaborer avec les acteurs locaux, y compris les villes et les prestataires de services. Cela permettra à tous les acteurs de mieux échanger leurs connaissances et leurs pratiques, et de définir des approches efficaces et innovantes afin de progresser sur la voie de l’éradication du sans-abrisme.

La plateforme constitue également un résultat concret du plan d’action sur le socle européen des droits sociaux. Elle contribue à concrétiser l’engagement renouvelé des institutions de l’UE, des États membres, de la société civile et des partenaires sociaux, pris lors du sommet social de Porto en mai 2021, en faveur d’une Europe sociale forte et d’une reprise juste et inclusive après la pandémie.

Lors de la conférence de haut niveau organisée par la présidence française du Conseil de l’UE le 28 février 2022, les ministres nationaux, les représentants des institutions et organes de l’UE, ainsi que la société civile et les partenaires sociaux ont approuvé le programme de travail de la plateforme.

Mesures prises dans les États membres

Les autorités nationales, régionales et locales sont des acteurs clés en matière de lutte contre le sans-abrisme. Les autorités locales, par exemple, jouent un rôle central dans la fourniture d’une aide au logement aux personnes dans le besoin. De nombreuses villes dans toute l’UE se sont engagées à mettre en œuvre des mesures intégrées pour mettre fin au sans-abrisme, et certaines d’entre elles expérimentent des modèles de logement qui favorisent la cohésion sociale grâce à l’aménagement urbain. La diversité des mesures prises dans les États membres peut servir de source d’inspiration et apporter des enseignements précieux.

Partager cette page