Emploi, affaires sociales et inclusion

Vieillissement actif

Le terme «vieillissement actif» désigne le fait d'aider les personnes âgées à rester aussi longtemps que possible les acteurs de leur propre vie et à contribuer à l'économie et à la société dans la mesure du possible.

Les défis

  • La proportion de personnes âgées dans nos sociétés augmente rapidement, en raison du faible taux de natalité, du vieillissement des enfants du «baby-boom» et de l'amélioration de l'espérance de vie.
  • Entre 2016 et 2060, la proportion de personnes ayant plus de 65 ans passera de 19,3 % à 29,0 % de la population totale. Quant à la proportion de personnes de plus de 80 ans, elle va plus que doubler, pour atteindre 12,1 %.
  • Au cours de la même période, la population en âge de travailler (les 15-64 ans) devrait diminuer de 11,6 % dans l'Union européenne. Étant donné que la croissance économique a jusqu’à présent été alimentée dans une large mesure par la croissance de la main-d’œuvre, une diminution de la population active pourrait avoir des effets négatifs sur l’économie européenne et les systèmes de protection sociale.
  • La viabilité financière des régimes de retraites, de soins de santé et de soins de longue durée risque d'être compromise, car la population active va diminuer et pourrait ne plus être en mesure de répondre aux besoins du nombre croissant de personnes âgées.

Les solutions

  • Pour faire face au défi du vieillissement et en tirer parti, il convient de prolonger la vie active, en développant les pensions complémentaires et en veillant à ce que tous les travailleurs bénéficient d’une protection sociale — dont une pension — adéquate. La Commission soutient l’action des États membres à cet égard
  • L'Union européenne a désigné l'année 2012 «Année européenne du vieillissement actif et de la solidarité entre les générations». Dans ce cadre, des principes directeurs en matière de vieillissement actif ont été rédigés par le comité de la protection sociale et le comité de l'emploi.
  • L'«indice du vieillissement actif» a été élaboré pour évaluer le potentiel inexploité des personnes âgées. Ces six dernières années, il est devenu un instrument de réforme éprouvé et bien appliqué.
  • Le partenariat européen d'innovation pour un vieillissement actif et en bonne santé promeut l'innovation pour prolonger l'espérance de vie en bonne santé.
  • Le comité de la protection sociale cherche les moyens d'assurer la pérennité et l’adéquation des soins de santé de longue durée dans nos sociétés vieillissantes, en investissant dans les soins préventifs, la rééducation, les environnements adaptés aux personnes âgées et de nouvelles modalités de soins correspondant davantage aux besoins et aux capacités de ces personnes.
  • Des programmes de l’UE tels que l’EaSI et le FSE ont financé des projets visant à élaborer et appliquer des stratégies globales de vieillissement actif.

Partager cette page