Chemin de navigation

Stratégie européenne pour l'emploi - Les lignes directrices pour l'emploi

Les lignes directrices pour l’emploi sont proposées par la Commission et approuvées par le Conseil. Elles présentent les priorités et objectifs communs concernant les politiques nationales de l’emploi.

Le 22 novembre 2017, la Commission a adopté une proposition visant à modifier les lignes directrices, afin d’aligner le texte sur les principes du socle européen des droits sociaux.

Auparavant, en octobre 2015, le Conseil avait adopté une nouvelle série de lignes directrices intégrées afin de contribuer à assurer une croissance intelligente, durable et inclusive, ainsi qu'à réaliser les objectifs du Semestre européen pour la coordination des politiques économiques.

En particulier, les lignes directrices pour l'emploi déterminent le champ d'action de la coordination des politiques des États membres et la direction à suivre à cet égard, et servent de base aux recommandations par pays.

Les lignes directrices pour l’emploi sont également étroitement liées aux orientations des politiques économiques des États membres et de l’Union européenne. Ensemble, elles forment les lignes directrices intégrées qui sous-tendent depuis 2010 la stratégie Europe 2020 pour une croissance intelligente, durable et inclusive.

Les lignes directrices intégrées tiennent compte de la nouvelle approche en matière d'élaboration des politiques économiques, qui s'appuie sur l’investissement, les réformes structurelles et la responsabilité budgétaire.

Les quatre lignes directrices pour l’emploi visent quatre grands domaines et sont structurées de la manière suivante:

  1. stimuler la demande de main-d’œuvre, notamment au moyen d'orientations en matière de création d'emplois, de fiscalité du travail et de fixation des salaires;
  2. renforcer l’offre de main-d’œuvre et de compétences, en s’attaquant aux faiblesses structurelles des systèmes d’éducation et de formation, et en luttant contre le chômage des jeunes et le chômage de longue durée;
  3. améliorer le fonctionnement du marché du travail, en veillant tout particulièrement à réduire la segmentation du marché et à améliorer les mesures actives et la mobilité sur ce marché;
  4. garantir l'équité, combattre la pauvreté et promouvoir l'égalité des chances.