Our mission

The European Union Emergency Trust Fund for stability and addressing root causes of irregular migration and displaced persons in Africa (EUTF for Africa) aims to foster stability and to contribute to better migration management, including by addressing the root causes of destabilisation, forced displacement and irregular migration.

We implement activities across three regions of Africa – the Sahel and Lake Chad, the Horn of Africa and North Africa.

We work with twenty six partner countries, which are facing growing challenges in terms of demographic pressure, extreme poverty, weak social and economic infrastructure, internal tensions and institutional weaknesses, insufficient resilience to food crises and environmental stress.

The consequences of such complex challenges are hugely varied and interconnected. Among others, they include open conflict, forced displacement, irregular migration, criminal activities and lawlessness, smuggling of migrants and trafficking in human beings, radicalisation and violent extremism.

As mentioned in the

/trustfundforafrica/file/factsheet-3_enFactsheet

, we focus on

Economic development programmes addressing skills gaps, and improving employability through vocational training, and supporting job creation and self -employment opportunities with a focus on strengthening micro, small and medium size enterprises (MSMEs)

  • Strengthening resilience for improved food and nutrition security, in particular for the most vulnerable, as well as refugees and IDPs
  • Improving migration governance and management, including addressing the drivers of irregular migration, effective return, readmission and reintegration, international protection and asylum, legal migration and mobility, and enhancing synergies between migration and development​
  • Supporting improvements in overall governance, in particular by promoting conflict prevention, addressing human rights abuses and enforcing the rule of law

Selected targets*

4.1 Bn
EUR pledged

167 760
Number of jobs created

5 450 K
Number of people receiving basic social services

103 183
Number of migrants in transit and forcibly displaced people protected or assisted

163 141
Number of people participating in conflict prevention and peace building activities

News & Stories

Décembre 2017-Décembre 2018, que sont devenus les jeunes formés par le PECOBAT à Kaédi
NEWS | 17 January 2019

Que sont devenus les jeunes formés par le PECOBAT à Kaédi une année après avoir débuté leur formation ?

Plus d’une année est passée, depuis que le projet PECOBAT financé par le Fonds fiduciaire d'urgence de l'Union européenne pour l'Afrique et mis en œuvre par le BIT les a présélectionnés et formés durant sept mois, dont trois mois de formation théorique et quatre mois de stage. Eux, ce sont...

« Tekki fii », une série sénégalaise engagée
NEWS | 17 January 2019

« Tekki fii », une série sénégalaise engagée

Au Sénégal, le choix de la migration irrégulière est très majoritairement guidé par des motivations économiques. Une nouvelle série télévisée, intitulée « Tekki fii », ce qui signifie « Réussir ici » en langue wolof, interroge sur la notion de réussite, l’attachement à son pays, sensibilise sur les dangers de...

Cours de couture au Centre de Formation Professionnelle de Sédhiou
NEWS | 10 January 2019

Le Bureau de Mise à Niveau des entreprises du Sénégal accompagne la création d'emplois dans les régions de départ

Le Bureau de Mise à Niveau des entreprises du Sénégal (BMN), partenaire du programme "Développer l'emploi au Sénégal – Tekki fii", propose aux chefs d'entreprises du Sénégal de les conseiller pour exploiter leurs potentialités de développement et les aider à transformer leurs entreprises. Le BMN contribue ainsi à l'objectif de...

Une dizaine de migrants de retour ont bénéficié de la formation en conduite d’engins lourds des mines et du BTP avec des stages dans le secteur privé grâce à un partenariat entre l’OIM et le Centre de formation professionnelle Québec Afrique.
NEWS | 10 January 2019

Au Burkina Faso, les migrants de retour bâtissent leurs vies… et des maisons

Pour Prospère, l’avenir est plein de promesses. Rentré au Burkina Faso en 2017, il a bénéficié d’une formation en maçonnerie et s’apprête à recevoir son kit de réinsertion professionnelle.

Tels de nombreux autres jeunes de Manga, localité dans la région du Centre-Sud au Burkina Faso, Prospère avait quitté son pays...

More news & stories
Top