This site has been archived on (2014/07/22)
22/07/14

Chemin de navigation

Justice, droits fondamentaux, citoyenneté

Femmes dans les conseils d’administration: la Commission propose un objectif de 40 %

Woman working with laptop © EU

Au cours de la dernière décennie, malgré un débat public intense et plusieurs initiatives volontaires, l’équilibre entre les femmes et les hommes dans les conseils d’administration n’a guère évolué en Europe. Aujourd’hui, la Commission européenne propose une loi pour accélérer les progrès dans une démarche qui répond aux appels pressants à l’action émanant du Parlement européen.

Les conseils d’administration des plus grandes entreprises européennes restent dominés par les hommes, et un plafond de verre demeure, empêchant les femmes de talent d’accéder aux positions les plus élevées. Les femmes ne constituent que 15 % des conseils non exécutifs et 8,9 % des conseils exécutifs.
 
La directive d’aujourd’hui cible une présence de 40 % du sexe sous-représenté parmi les cadres non dirigeants des entreprises cotées en bourse. Cet objectif devrait être atteint d’ici 2020 pour les sociétés cotées en bourse et à l’horizon 2018 pour les entreprises publiques. Il ne s’applique pas aux petites et moyennes entreprises (le communiqué de presse fournit des informations détaillées).

La proposition a été soumise par cinq commissaires représentant les domaines politiques de la justice et des droits fondamentaux, du marché intérieur, de la concurrence, des affaires économiques et monétaires, de l’entrepreneuriat et de l’emploi.

Le président Barroso a déclaré qu’il était «temps pour l’Union européenne d’intervenir sur la base des pouvoirs que les États membres nous ont confiés en vertu des traités de l'UE.» La vice-présidente Reding, commissaire européenne chargée de la justice, a déclaré que les progrès accomplis en Belgique, en France et en Italie «démontrent clairement qu’une intervention réglementaire limitée dans le temps peut faire toute la différence».