MPA-ADAPT: Préparer la région méditerranéenne aux effets du changement climatique

Le projet MPA-ADAPT, financé par l’UE, aide les aires marines protégées (AMP) de la mer Méditerranée à mettre au point des moyens pour améliorer la résilience de la biodiversité, préserver les écosystèmes et protéger les communautés côtières des effets du changement climatique. Bien que ses travaux soient toujours en cours, le projet est déjà parvenu à sensibiliser la population à l’importance d’une gestion efficace des AMP en vue de préparer la région méditerranéenne. Plus particulièrement, en faisant mieux comprendre les risques que le changement climatique fait peser sur la biodiversité et les communautés côtières, le projet a aidé les AMP à améliorer leur planification et leur capacité de réaction.  

Autres outils

 
Monitoring activities at Scandola MPA, Corsica ©Alexis Rosenfeld Monitoring activities at Scandola MPA, Corsica ©Alexis Rosenfeld

" Pour la première fois en Méditerranée, cinq aires marines protégées élaborent leurs propres plans d’adaptation locale pour relever les défis du changement climatique. Cette démarche est le fruit de la collaboration entre acteurs locaux, scientifiques et gestionnaires des AMP. "

Joaquim Garrabou, chercheur principal du Conseil espagnol de la recherche (CSIC) et coordinateur du projet MPA-ADAPT.

La Méditerranée est l’une des régions les plus vulnérables au réchauffement climatique – par ailleurs déjà perceptible. Par exemple, l’augmentation de la température de l’eau entraîne des changements au niveau de la salinité et de la circulation, la propagation d’espèces non indigènes, des migrations et des modes de reproduction irréguliers, la mortalité massive de certaines espèces, des phénomènes météorologiques plus fréquents et la montée du niveau de la mer. Ces changements affectent les communautés côtières environnantes, dont beaucoup dépendent de la Méditerranée pour le tourisme et la pêche. 

Des stratégies d’adaptation particulières s’imposent pour relever ces défis. À cet égard, MPA-ADAPT collabore avec les autorités des AMP pour aider les personnes vivant dans les zones côtières et l’environnement marin à s’adapter au changement climatique. 

L’avant-garde de l’atténuation du changement climatique 

Bien que se présentant sous plusieurs formes, depuis les réserves naturelles jusqu’aux installations de recherche, les AMP ont toutes pour but de limiter l’activité humaine à des fins de conservation. Mais, si elles jouent un rôle important dans l’atténuation du changement climatique et l’adaptation à celui-ci, des mesures précises pour lutter contre le changement climatique font souvent défaut dans leurs plans de gestion. Cette lacune est encore exacerbée par le manque d’information, de capacités et de financement.

Le projet MPA-ADAPT entend relever ces défis en intégrant des plans d’adaptation au changement climatique dans les cadres de gestion existants. Ces plans sont actuellement mis à l’essai dans cinq AMP situées dans trois pays méditerranéens. 

Les gestionnaires de chacun de ces sites pilotes reçoivent une formation approfondie et bénéficient de consultations individuelles sur les normes en matière de gestion adaptative pour faire face aux problèmes liés au climat. Le projet a organisé trois ateliers portant sur des sujets tels que la gestion adaptative, l’identification des vulnérabilités et la mise en œuvre de protocoles pour la surveillance des communautés marines.

Pour s’assurer que les communautés côtières tirent parti du projet, les administrations locales, les pêcheurs et d’autres acteurs clés ont été invités à prendre part au projet. Des activités de renforcement des capacités pour les plongeurs amateurs ont notamment eu lieu dans les cinq APM, et les participants ont appris à observer les espèces de poissons et à enregistrer les effets liés au climat.

Une fois la phase pilote terminée, ces gestionnaires et citoyens formeront d’autres gestionnaires des AMP et acteurs locaux, ce qui permettra la création d’une capacité de lutte contre le changement climatique à l’échelle de toute la Méditerranée. 

Videos

Investissement total et financement européen

L’investissement total pour le projet «MPA-ADAPT - Guiding Mediterranean MPAs through the climate change era: Building resilience and adaptation» s’élève à 1 904 257 EUR, auquel le Fonds européen de développement régional de l’UE contribue à hauteur de 1 618 580 EUR par l’intermédiaire du programme opérationnel «Interreg V-B Méditerranée» pour la période de programmation 2014-2020. L’investissement relève de la priorité «Ressources naturelles et culturelles».