Skip to main content
Protection Civile et Operations d'Aide Humanitaire Européennes
Niger

Fiche info

Introduction

Les besoins humanitaires demeurent importants au Niger, en raison des conflits, des pénuries alimentaires, de la malnutrition infantile, des épidémies et des catastrophes naturelles. Le Niger se classe dernier selon l’Indice de développement humain. Le nombre de personnes déplacées par le conflit est en hausse, dépassant les 280 000 personnes déplacées à l’intérieur du pays (PDI) à la fin du mois d’août 2021. En outre, environ 250 000 réfugiés ont fui les violences dans les pays voisins (Burkina Faso, Mali, région du lac Tchad et nord-ouest du Nigéria). Apporter une aide humanitaire aux populations vulnérables est de plus en plus difficile.

Quels sont les besoins ?

Plus de 3,8 millions de personnes ont besoin d’une aide humanitaire au Niger. De nombreuses personnes souffrent de pénuries alimentaires. Quelque 2,3 millions de personnes sont en situation d’insécurité alimentaire sévère au cours de la période de soudure 2021. Une malnutrition aiguë sévère de niveau d’urgence touche les enfants de moins de 5 ans. L’inquiétude est grandissante en matière d’insécurité alimentaire, notamment dans la région de Tillabéri.

Les violences extrêmes perpétrées par les groupes armés rebelles contre les civils au Burkina Faso, au Mali et au Nigéria exacerbent la situation humanitaire du Niger et de la région du Sahel en général. À la fin du mois d’août 2021, les régions de Diffa, Maradi, Tahoua et Tillabéri accueillaient environ 250 000 réfugiés.

En raison de l’insécurité croissante au Niger, le nombre de PDI dépasse les 280 000. Ces personnes dépendent fortement de l’aide humanitaire pour survivre. Dans les régions de Tillabéri et Tahoua, les groupes armés rebelles ont tué plus de 500 civils depuis janvier 2021. L’accès aux services sociaux limités est entravé par les attaques récurrentes contre les centres de santé et les écoles.

Le Niger est aussi confronté à une épidémie de choléra dans 6 de ses 8 régions. Le 20 septembre, plus de 4813 cas et 151 décès avaient été confirmés. Le risque de propagation est élevé, étant donné l’actuelle saison des pluies et les inondations qui l’accompagnent et qui ont déjà touchés plus de 200 000 personnes.

Carte de Niger

En quoi consiste notre aide ?

L’UE est l’un des principaux bailleurs de fonds humanitaires au Niger. Elle y apporte des secours d’urgence et une aide vitale aux populations dans le besoin.

En 2021, l’UE alloue € 34,06 millions d’aide humanitaire aux zones et régions affectées par le conflit, les épidémies, les pénuries alimentaires généralisées et les taux élevés de sous-nutrition infantile.

Le financement humanitaire de l’UE se concentre, en premier lieu, sur la couverture des besoins fondamentaux, notamment au niveau de :

Nous offrons aussi une protection aux personnes vulnérables affectées par les conflits (comme les victimes de violences sexuelles et sexistes, les enfants non-accompagnés et les personnes handicapées), les catastrophes naturelles ou les épidémies (inondations, choléra, etc.), y compris de COVID-19, ainsi que des services aériens humanitaires.

Les crises humanitaires dues aux conflits peuvent rapidement s’aggraver. L’UE aide dès lors les organisations humanitaires à réagir rapidement pour répondre aux besoins des populations vulnérables lorsqu’elles sont confrontées à des chocs spécifiques.

En outre, l’UE apporte aussi son soutien au renforcement de la préparation et des capacités de réponse des communautés et autorités face aux urgences récurrentes, en particulier lors de crises alimentaires et nutritionnelles, de catastrophes naturelles et de déplacements de population.

Compte tenu de l’instabilité du Niger sur le plan sécuritaire, l’UE continue de plaider en faveur d’un environnement de travail sécurisé pour les travailleurs humanitaires, dans lequel le respect des principes humanitaires et du droit international humanitaire constitue le fondement du programme et de la réponse humanitaires.

La Commission européenne consacre une aide humanitaire de € 100 millions au déploiement des campagnes de vaccination dans les pays d’Afrique dont les besoins humanitaires sont critiques et les systèmes de santé, fragiles. Au Niger, nous avons alloué € 1,33 million en soutien aux campagnes de vaccination à destination des plus vulnérables, en particulier les migrants expulsés d’Algérie et de Libye, les PDI et les réfugiés.

L’accès humanitaire demeure un réel défi. Les autorités demandent aux équipes humanitaires d’utiliser des escortes armées pour rejoindre les populations dans le besoin dans certaines zones. Cependant, les organisations humanitaires sont liées par les principes humanitaires internationalement reconnus, en particulier le principe de neutralité dans tout conflit armé, et ne peuvent donc opérer aux côtés d’aucune force armée quand il s’agit de distribuer de l’aide.

Dernière mise à jour: 11/10/2021

photo: © Apsatou Bagaya/Concern Worldwide, 2019

Faits & chiffres

Plus de 3,8 millions de personnes ayant besoin d’une aide humanitaire en 2021 (OCHA, Aperçu des besoins humanitaires)

Le pays accueille 250 000 réfugiés originaires du Mali, du Nigéria et du Burkina Faso.

Le pays compte plus de 280 000 personnes déplacées dans les régions de Diffa, Maradi, Tahoua et Tillabéri.

Aide humanitaire de l’UE :
Plus de € 34 millions en 2021