Protection Civile et Operations d'Aide Humanitaire Européennes

Service tools

Niger

© Apsatou Bagaya/Concern Worldwide, 2019
Introduction

Les besoins humanitaires demeurent importants au Niger. Le pays souffre de pénuries alimentaires, de sous-nutrition infantile, d’épidémies et d’une hausse du nombre de déplacés. Ces derniers sont des Nigériens déplacés à l’intérieur de leur pays ou des réfugiés fuyant les conflits au Burkina Faso, au Mali, dans la région du lac Tchad et dans le nord-ouest du Nigéria. Les violences en cours dans les pays voisins débordent jusque dans les régions frontalières du Niger. Apporter une aide humanitaire aux populations vulnérables demeure un réel défi.

Quels sont les besoins ?

Plus de 3,8 millions de personnes ont besoin d’une aide humanitaire au Niger, le pays figurant au dernier rang du classement de l’Indice de développement humain. Nombreux sont les Nigériens souffrant de pénuries alimentaires et les réserves alimentaires se font de plus en plus maigres entre les récoltes. Une malnutrition aiguë sévère se situant à un niveau d’urgence touche les enfants de moins de 5 ans à travers tout le pays.

Les conséquences des affrontements entre groupes armés au Burkina Faso, au Mali et au Nigéria voisins ne font qu’aggraver la situation humanitaire au Niger. À la fin février 2021, les régions nigériennes de Diffa, Maradi, Tahoua et Tillabéri accueillaient quelque 234 000 réfugiés.

En raison de l’insécurité croissante aux frontières du Niger, le nombre de déplacés à l’intérieur du pays ne cesse de croître. La survie de ces personnes dépend fortement de l’aide humanitaire. Dans certaines zones affectées par le conflit, les populations doivent composer avec les mesures strictes mises en place des suites de l’état d’urgence (comme l’interdiction de circulation pour les motos) et qui ont perturbé leur quotidien et leur accès aux services sociaux de base.

Les autorités nigériennes exigent que les organisations humanitaires aient recours à des escortes armées pour rejoindre les populations dans le besoin. Les organisations humanitaires refusent toujours, à l’unanimité, d’avoir recours à de tels modes opératoires en respect des principes humanitaires (notamment, le principe de neutralité dans les conflits armés) qui régissent la distribution de l’aide.

Carte de Niger
En quoi consiste notre aide ?

L’Union européenne est l’un des principaux bailleurs de fonds humanitaires au Niger. Elle y apporte des secours d’urgence et une aide vitale aux populations dans le besoin. En 2021, l’UE a alloué € 32,3 millions d’aide humanitaire aux zones et régions affectées par le conflit, les épidémies, les pénuries alimentaires généralisées et les taux élevés de sous-nutrition infantile.

Le financement humanitaire de l’UE se concentre, en premier lieu, sur la couverture des besoins fondamentaux, notamment au niveau de :

  • l’alimentation
  • l’hébergement
  • la santé
  • la nutrition
  • l’accès à l’eau potable
  • l’éducation des enfants en contexte de crise humanitaire

Nous offrons aussi une protection aux personnes vulnérables affectées par les conflits (comme les victimes de violences sexuelles et sexistes, les enfants non-accompagnés et les personnes handicapées), les catastrophes naturelles et les épidémies, y compris de COVID-19.

Les crises humanitaires dues à des conflits peuvent rapidement s’aggraver. L’UE aide dès lors les organisations humanitaires à réagir rapidement pour répondre aux besoins de base des populations vulnérables lorsqu’elles sont confrontées à des chocs spécifiques.

En outre, l’UE apporte aussi son soutien au renforcement de la préparation et des capacités de réponse des communautés et autorités face aux urgences récurrentes, en particulier lors de crises alimentaires et nutritionnelles, de catastrophes naturelles et de déplacements de population.

Compte tenu de l’instabilité du Niger sur le plan de la sécurité, l’UE continue de plaider en faveur d’un environnement de travail sécurisé pour les travailleurs humanitaires, dans lequel le respect des principes humanitaires et du droit international humanitaire constitue le fondement du programme et de la réponse humanitaires.

La Commission européenne consacre une aide humanitaire de € 100 millions au déploiement des campagnes de vaccination dans les pays d’Afrique dont les besoins humanitaires sont critiques et les systèmes de santé, fragiles. Au moins € 10 millions de ces fonds serviront à soutenir les campagnes de vaccination menées en faveur des plus vulnérables en Afrique de l’Ouest et Afrique centrale.

Dernière mise à jour
12/05/2021