Protection Civile et Operations d'Aide Humanitaire Européennes

Service tools

Services aériens humanitaires

Hélicoptère, partie du vol humanitaire de l’UE, dans le Nord-Kivu, République démocratique du Congo © HEKS-EPER, 2020
Qu'Est-ce que c'est?

Les services aériens humanitaires représentent une bouée de sauvetage pour des millions de personnes frappées par les crises humanitaires. Dans de telles situations, il est essentiel d’assurer un accès rapide et sûr aux zones affectées pour sauver des vies. Les avions et les hélicoptères sont souvent le seul moyen d’atteindre les zones concernées par les crises lorsque plus aucune route, port ou piste d’atterrissage commerciale n’est fiable ou que la situation les rend inaccessibles. Les services aériens humanitaires sont utilisés pour transporter le personnel et l’aide humanitaires, et pour les évacuations médicales ou de sécurité, selon les besoins. L’Union européenne gère son propre service aérien humanitaire (Vol humanitaire de l’UE) tout en soutenant d’autres opérations aériennes humanitaires. En 2020, en raison des restrictions de transport imposées par la pandémie de coronavirus, l’UE a aussi complété ses services aériens humanitaires par des opérations ad hoc de ponts aériens humanitaires.

Pourquoi est-ce important?

Les problèmes logistiques et le manque d’infrastructures peuvent entraver les opérations humanitaires. Par exemple, les restrictions en place en matière de transport pendant l’actuelle pandémie ont empêché l’acheminement de fournitures médicales humanitaires et de lutte contre la COVID-19 vers les pays qui en avaient le plus besoin. Les catastrophes naturelles comme les inondations peuvent bloquer des communautés entières en entravant les transports routiers. En pleine crise humanitaire, il peut s’avérer difficile d’atteindre les personnes dans le besoin situées en zones reculées.

Les considérations liées à la sécurité peuvent également compliquer l’accès des travailleurs humanitaires aux populations en détresse. Le transport terrestre peut être risqué dans les régions déchirées par un conflit, mettant en péril la sécurité des travailleurs humanitaires. Les vols humanitaires sont en outre utilisés pour évacuer les travailleurs humanitaires pour des raisons médicales. Ils servent aussi aux évacuations en cas de menaces sécuritaires exigeant des travailleurs humanitaires qu’ils quittent rapidement les lieux de leurs opérations.

Les organisations humanitaires peuvent recourir à des vols réguliers ou à des charters à cet effet, mais les compagnies aériennes locales ne sont pas toujours fiables et sûres, pas plus qu’elles ne desservent nécessairement les zones dans lesquelles l’aide humanitaire est nécessitée. Des services aériens humanitaires fiables, sûrs et gérés de manière efficace constituent la meilleure manière de faire en sorte que les travailleurs humanitaires puissent poursuivre leur action vitale.

En quoi consiste notre aide ?

Le financement par l’UE des services aériens humanitaires en 2020, transport et logistique compris, a atteint € 47,8 millions à ce jour.

En Afrique subsaharienne, l’UE exploite sa propre flotte aérienne humanitaire (Vol humanitaire de l’UE) qui compte des plateformes au Kenya, en République démocratique du Congo (RDC) et au Mali. Ce service, doté d’un financement d’environ € 14,8 millions, est également utilisé gratuitement par les organisations humanitaires avec lesquelles l’UE travaille. En 2020, ce service a transporté quelque 8000 passagers et 200 tonnes de cargaison vers des zones touchées par les crises. L’UE a ajouté un hélicoptère à sa flotte Vol humanitaire de l’UE pour faciliter l’accès humanitaire aux endroits dangereux ou difficiles d’accès en RDC.

L’UE fournit aussi un appui financier à d’autres services aériens humanitaires sans but lucratif. En 2020, elle a contribué € 20 millions aux opérations du service aérien humanitaire des Nations unies (UNHAS) au Cameroun, en République centrafricaine (RCA), au Tchad, en Éthiopie, au Mali, en Mauritanie, au Niger, au Nigéria, au Soudan, au Soudan du Sud et au Yémen, ainsi que € 500 000 aux opérations de la Mission Aviation Fellowship (MAF) en Afghanistan. En outre, l’UE finance des vols ad hoc pour soutenir les opérations humanitaires lors d’urgences.

Les opérations du pont aérien humanitaire de l’UE ont été lancées en mai 2020, en réaction aux difficultés de transport suscitées par la pandémie et avec pour fin de transporter du matériel et du personnel humanitaires et de santé indispensables vers les pays fragiles. Le budget consacré à ces opérations a atteint à ce jour quelque € 8 millions. L’UE a, par ailleurs, apporté un soutien financier de € 4,5 millions à la réponse globale des Nations unies.

Dans d’autres contextes, des vols ad hoc sont utilisés pour relocaliser temporairement les travailleurs humanitaires dans une région plus sûre à l’intérieur d’un même pays, lorsque la situation sécuritaire dégrade soudainement à l’endroit de leurs opérations. Des évacuations médicales rapides peuvent en outre être organisées en faveur des travailleurs humanitaires, pour les transporter de là où ils opèrent vers les principaux hôpitaux où ils pourront être soignés.

Dernière mise à jour
30/08/2021