Protection Civile et Operations d'Aide Humanitaire Européennes

Service tools

rescEU

© UE 2019
Qu'Est-ce que c'est?

En mars 2019, l’UE a renforcé l’ensemble des composantes de sa gestion des risques de catastrophe, en mettant à niveau son mécanisme de protection civile. De ce processus est né rescEU, dont l’objectif est d’améliorer à la fois la protection des citoyens face aux catastrophes et la gestion des risques émergents. RescEU comprend une nouvelle réserve de capacités (la ‘réserve rescEU’), initialement composée d’avions bombardiers d’eau et d’hélicoptères. RescEU ne se limitera cependant pas aux incendies de forêt puisque le mécanisme devrait également inclure une réponse à d’autres menaces, telles que les urgences médicales ou les incidents chimiques, biologiques, radiologiques et nucléaires.

Pourquoi est-ce important?

L'Union européenne joue un rôle majeur dans la coordination de la réponse aux catastrophes en Europe et dans le monde. Toutes les régions d’Europe ont déjà été touchées par des catastrophes, qui ont fait des centaines de victimes et causé des dommages en matière d’infrastructure et d’environnement estimés à plusieurs milliards d’euros. Inondations, tempêtes, incendies de forêt, séismes, et catastrophes d’origine humaine ont mis à l’épreuve les capacités de réaction des pays. Les questions de sécurité sont par ailleurs devenues plus complexes et le changement climatique devrait aggraver l’impact des catastrophes à l’avenir.

Les conditions météorologiques extrêmes et les menaces émergentes ont étendu les capacités d’entraide des États membres, en particulier lorsque plusieurs pays font face au même type de catastrophe en même temps. Lorsque les États membres ne sont pas en mesure de s’entraider en raison de risques élevés auxquels plusieurs pays sont confrontés simultanément, l’UE apporte un niveau de protection supplémentaire. Grâce à la réserve rescEU, l’UE assure une réponse plus rapide et plus complète.

Le nouveau cadre législatif vient également renforcer la Réserve européenne de protection civile et soutenir une approche plus stratégique à la formation, par le biais d’un Réseau européen de connaissances en matière de protection civile. En outre, il offre aux États membres d’importantes incitations à renforcer leurs capacités nationales par le biais de financements supplémentaires permettant d’adapter, d’exploiter et de réparer leurs ressources.

En quoi consiste notre aide ?

Lorsque l’ampleur d’une urgence dépasse la capacité de réaction d’un pays, ce dernier peut demander assistance via le mécanisme de protection civile de l’UE. Une fois le mécanisme activé, l’UE transmet les offres d’assistance formulées par les États membres et les États participants par l’intermédiaire du Centre de coordination de la réaction d’urgence (ERCC). Afin de garantir une réponse efficace aux catastrophes à tout moment, une réserve additionnelle de capacités (la ‘réserve rescEU’) a été créée en mars 2019. Cette dernière ne sera mobilisée qu’en dernier recours, lorsque les moyens nationaux sont épuisés et que les capacités enregistrées dans la réserve européenne de protection civile ne sont pas disponibles. Outre la création de la réserve rescEU, la nouvelle législation prévoit une série d’éléments renforçant le mécanisme en place :

Une réponse renforcée de l’UE aux catastrophes

Outre la création d’une réserve, rescEU repose également sur une analyse des risques de catastrophe dans l’UE et des manquements actuels dans la réponse et la préparation aux catastrophes au sein des États membres.

RescEU, opérationnel depuis la saison des incendies de forêt 2019

Pour 2019, la Commission européenne a mis en place une phase de transition afin de garantir la mise en œuvre rapide de rescEU. Cela signifie que les avions bombardiers d’eau et hélicoptères nationaux, qui n’ont peut-être pas été mobilisés au cours de cette saison, sont mis à disposition de l’UE en échange d’une contribution financière aux coûts de mise en réserve de ces capacités. La réaction des États membres a été très positive et 6 d’entre eux (Italie, Espagne, Croatie, Suède, Grèce et France) participent à la phase de transition rescEU.

Renforcer les capacités nationales

L’UE a accru son soutien financier aux capacités enregistrées dans la Réserve européenne de protection civile. Cette aide financière peut servir à l’adaptation ou à la réparation des capacités, ou à en couvrir les coûts opérationnels (dans l’UE) ou de transport (hors UE) lorsque celles-ci sont déployées dans le cadre du mécanisme de protection civile. La Réserve européenne de protection civile renforce le caractère prévisible de la réponse européenne aux catastrophes, en veillant à ce que le plus grand nombre possible de capacités soient opérationnelles avant qu’une catastrophe n’ait lieu.

Soutenir les efforts nationaux en matière de prévention et de préparation

La formation, la recherche et l’innovation, ainsi qu’une étroite coopération entre autorités nationales de protection civile, universités et chercheurs, sont des éléments essentiels des activités de prévention et de préparation à travers l’Europe. A travers le Réseau européen de connaissances en matière de protection civile, l’UE établit une nouvelle plateforme de partage des savoirs, bonnes pratiques et enseignements tirés, destinée aux experts en protection civile et au personnel chargé de la gestion des crises. Avec ce nouveau réseau de connaissances, l’UE a l’intention de renforcer sa gestion européenne des risques de catastrophe.

Le mécanisme européen de protection civile renforcé rationnalise et simplifie enfin les procédures administratives à long terme afin de réduire le temps nécessaire au déploiement des secours d’urgence.

Dernière mise à jour
02/07/2019