Agriculture et développement rural

La PAC en bref

La PAC en bref

La PAC
La PAC en bref

Les agriculteurs de l’UE fournissent à plus de 500 millions d’Européens un approvisionnement alimentaire stable, produit de façon durable et à des prix abordables. La politique agricole commune (PAC) de l’Union européenne garantit un niveau de vie décent aux agriculteurs, tout en fixant des exigences en matière de santé et de bien-être des animaux, de protection de l’environnement et de sécurité des aliments. Le développement rural durable est le troisième volet de cette politique.

22 millions d’agriculteurs et de travailleurs agricoles sont au cœur d’un des principaux secteurs économiques de l’UE: le secteur agroalimentaire. Environ 44 millions d’emplois, dans la transformation des produits alimentaires, le commerce alimentaire de détail et les services de restauration, dépendent de l’agriculture. L’UE est également un exportateur net de produits alimentaires et de boissons plus de 130 milliards d’euros d’exportations par an. Plus de données sur le commerce agroalimentaire de l'UE.

La politique agricole commune (PAC) soutient les agriculteurs au moyen d’aides aux revenus et de mesures de marché, tout en garantissant un développement rural durable répondant aux besoins spécifiques de chaque pays de l’UE.

 

L’agriculture joue un rôle essentiel dans le développement économique durable

L’UE s’emploie à garantir que l’agriculture reste compétitive et durable. Pour contribuer à cet objectif, les fonds de l’UE sont utilisés pour financer:

  • les aides aux revenus des agriculteurs, en fonction des besoins du marché (afin que la production réponde aux attentes des consommateurs), ainsi que des exigences en matière de viabilité environnementale, de santé et de bien-être des animaux et de sécurité des aliments;
  • les mesures de marché visant à équilibrer les conséquences, sur les marchés agricoles vulnérables, de facteurs externes tels que les conditions climatiques ou une forte volatilité des prix;

Dotées d’un budget annuel d’environ 59 milliards d’euros, ces mesures sont financées par le Fonds européen agricole de garantie (FEAGA) et le Fonds européen agricole pour le développement rural (FEADER).