Un développement urbain durable pour un quartier défavorisé

Ce projet a fait renaître le quartier Xenillet de la ville de Torrent, en Espagne, au travers de mesures de régénération économique et sociale des zones les plus défavorisées.

 

Autres outils

 
le nouveau mobilier urbain rapproche les habitants de Xenillet © Dr Andrés Campos Casado le nouveau mobilier urbain rapproche les habitants de Xenillet © Dr Andrés Campos Casado

De manière générale, le projet a permis de moderniser le quartier et de l’amener au même niveau que le reste de la ville. Pour ce faire, il en a modifié la configuration, l’a embelli et a mis à la disposition des habitants de nouveaux services tels que l’évacuation des eaux usées, l’éclairage des rues, des poubelles enterrées et des espaces verts. 
    
Divers services sociaux et de placement ont aussi été créés à l’intention des habitants et des demandeurs d’emploi. 

Une approche plurielle du changement

La rue principale de Torrent, la Calle Valencia, a été transformée de façon à mieux l’intégrer aux autres artères principales de la ville. 18 000 m² de routes ont été élargis et aménagés. Il s’agissait principalement de poser de l’asphalte, d’entretenir les espaces verts et d’installer du mobilier urbain. Par ailleurs, un «trinquet» (terrain sur lequel se joue la pelote, le tennis traditionnel de la région de Valence) a été rénové, ce qui a contribué au renouveau social du quartier. De leur côté, des étudiants ont aménagé un ravin et une nouvelle passerelle piétonne a été construite afin de permettre aux enfants de se rendre en toute sécurité à l’école toute proche.

L’investissement a aussi servi à mettre en œuvre des programmes d’éducation sociale visant à motiver, à soutenir et à conseiller les familles du quartier Xenillet en vue de leur épanouissement personnel et professionnel. Des cours de formation dans des disciplines telles que la plomberie, la maçonnerie, la coiffure et la peinture sont désormais proposés. Les enfants peuvent suivre divers ateliers éducatifs où ils apprennent à travailler en équipe et à respecter leur quartier, et les citoyens de tous âges peuvent participer à des ateliers sur l’environnement, au cours desquels ils sont sensibilisés à l’écologie et au respect du monde qui les entoure. 

L’école publique Juan XXIII a été équipée de tableaux blancs interactifs et de salles informatiques. Elle est aujourd’hui le premier Smart Singular Educational Action Center (CAES – Centre d’action éducative singulière intelligent). Un centre social a également été remis à neuf et abrite aujourd’hui une nouvelle salle de lecture, une bibliothèque, une salle informatique et des salles de cours, le but étant de permettre à des jeunes, à des adultes et à des seniors d’améliorer leurs compétences numériques et sociales et de favoriser l’intégration socioculturelle. Enfin, une nouvelle école maternelle a été construite et accueillera les enfants issus de familles indigentes. 

Xenillet est un quartier complexe en raison de la dégradation de son tissu économique, du niveau élevé de pauvreté et de l’isolement social et physique de ses habitants. Il est majoritairement peuplé de personnes d’origine rom ou de personnes âgées de la classe ouvrière issues de l’immigration espagnole des années 1960. L’afflux de nouveaux immigrants peu qualifiés au cours des dernières années a contribué à la crise économique. 

À ce jour, le projet a permis d’offrir des qualifications et un emploi à 268 personnes du quartier Xenillet, et 50 familles ont bénéficié de programmes d’éducation sociale. 


Investissement total et financement de l'UE

Le projet «Urban Initiative Programme for the Xenillet District in Torrent» a fait l’objet d’un investissement total de 12 529 298 EUR, la contribution du Fonds européen de développement régional s’élevant à 10 023 438 EUR au titre du programme opérationnel «


Date de rédaction

01/02/2016