La Cricoteka: un nouveau musée pour populariser les œuvres de Tadeusz Kantor

La construction d'un nouveau musée au sein de la Cricoteka, le «centre Tadeusz Kantor», aide l'institution à organiser des expositions, ateliers et conférences et à mener à bien sa mission: maintenir vivantes les idées de l'artiste dans l'esprit et l'imagination des générations futures.

Autres outils

 
La Cricoteka entend favoriser le processus de création, tant pour les artistes que pour le public.  © Cricoteka La Cricoteka entend favoriser le processus de création, tant pour les artistes que pour le public. © Cricoteka

" Le projet s'inspire d'exemples de meilleures pratiques en matière de revitalisation et de reconversion des bâtiments post-industriels en centres culturels, musées et galeries d'art, tels que la Tate Modern de Londres ou le CaixaForum de Madrid. "

Agnieszka Oprządek, directrice adjointe de la Cricoteka

Le Centre de documentation de l'art de Tadeusz Kantor a été fondé par le peintre et directeur de théâtre polonais Tadeusz Kantor en 1980. Cette institution unique en son genre joue en même temps le rôle d'archives, de musée, de galerie et de centre recherche. Ayant servi de lieu de représentation principal de l'œuvre de l'artiste, il fait office d'«archives vivantes» pour ses créations théâtrales. L'objectif principal du centre était de préserver ses idées «non pas au sein d'une structure bibliothécaire inanimée mais dans l'esprit et l'imagination des générations futures».

Le nouveau bâtiment du Centre – construit avec l'aide des fonds de l'UE - sert plusieurs objectifs culturels: évènements artistiques, expositions d'arts visuels, représentations théâtrales, concerts et présentations ainsi que séminaires et ateliers. Il a été conçu de façon à préserver la valeur historique du bâtiment original et sa structure emblématique.

Tadeusz Kantor était un peintre, directeur de théâtre, artiste d'assemblage et scénographe avant-gardiste polonais. Il est célèbre pour ses représentations théâtrales révolutionnaires en Pologne et à l'étranger. Ses sources d'inspiration étaient le constructivisme, le dadaïsme, l'art informel et le surréalisme.

La collection des œuvres de Kantor est composée de plusieurs centaines d'objets et costumes du théâtre Cricot 2, de documents théoriques, dessins et œuvres de conceptions, d'enregistrements vidéo et de documents photographiques de l'artiste, ainsi que de milliers d'analyses, publications et livres. En outre, la galerie de Tadeusz Kantor a été ouverte dans le studio où l'artiste a créé ses dernières œuvres entre 1987 et 1990.

Stimuler le processus de création

L'objectif de la Cricoteka est de fournir aux créateurs, artistes, habitants et visiteurs un espace de création collective. Conformément à la vision créatrice de Kantor, le bâtiment du musée n'est pas intégré à son environnement: le contraste voulu entre forme et contenu engendre un conflit avec l'environnement, marquant ainsi la présence de l'édifice.

Les amples zones d'entrée utilisent l'espace du rez-de-chaussée et du sous-sol pour engager les visiteurs à «agir», autrement dit à faire des choix, à expérimenter le «matériel». Le bâtiment annexe ressemble à un «objet» emballé doté d'une structure «mystérieuse» dissimulée par l'emballage.


Investissement total et financement de l'UE

Le projet «Construction of Tadeusz Kantor Museum and the Centre for the Documentation of the Art of Tadeusz Kantor – Cricoteka» a fait l'objet d'un investissement total d’EUR 13 035 022. La contribution du Fonds européen de développement régional s'élève à EUR 8 808 980 au titre du programme opérationnel «Petite-Pologne» pour la période de programmation 2007-2013.


Date de rédaction

26/11/2015