Des véhicules électriques au service de la transition écologique au Luxembourg

L’Europe, qui est à la pointe de l’innovation en matière de solutions de transport écologique, propose par exemple comme solutions les véhicules électriques, les véhicules hybrides, la mutualisation de véhicules, le vélo et d’autres formes actives de «mobilité». Les véhicules électriques ont besoin de bornes de recharge et le gouvernement du Luxembourg a cœur de soutenir cette évolution en testant cette technologie dans plusieurs zones d’activités commerciales (ZAC) pilotes.

Autres outils

 
Véhicule partagé par Zac-eMovin au Centre de recherche public Henri Tudor. © LIST (ex Tudor) Véhicule partagé par Zac-eMovin au Centre de recherche public Henri Tudor. © LIST (ex Tudor)

" Dans les zones commerciales situées autour de Luxembourg, les employés travaillant dans la même entreprise ont souvent besoin de se déplacer au même endroit tous les jours pour assister à des réunions ou accomplir d’autres tâches. ZAC-eMovin a trouvé une solution consistant à évaluer le potentiel d’exploitation de services professionnels de mutualisation et de partage de véhicules qui incluent des voitures électriques et des bornes de recharge électrique. Cette évaluation a conduit à un déploiement dans trois zones commerciales autour de la ville de Luxembourg. "

Djamel Khadraoui, directeur de service, Trusted Service Unit

Les agglomérations en Europe sont confrontées entre autres aux défis suivants: changement climatique, pénurie d’énergie, embouteillages, pollution sonore et atmosphérique. Les véhicules électriques présentent plusieurs avantages par rapport aux moteurs traditionnels, y compris un meilleur rendement énergétique, une plus faible pollution sonore et des émissions de carbone nulles, lorsqu’ils sont associés aux énergies renouvelables. 

Le projet ZAC-eMovin qui est financé par l’Union européenne a testé la faisabilité de la création d’un réseau de véhicules professionnels partagés entre leurs utilisateurs à Luxembourg.

Partager pour protéger l’environnement 

Il est intéressant de partager des véhicules électriques pour économiser de l’argent, réduire sa consommation d’énergie et protéger dans le même temps l’environnement. La mutualisation de véhicules et les autres approches en matière de partage sont également adaptées pour ce programme de véhicules électriques. ZAC-eMovin a testé et étudié le partage de véhicules électriques dans trois zones autour de la ville de Luxembourg. 

Une borne de recharge et un véhicule électrique ont été mis à disposition des employés d’une entreprise participant au test à chaque emplacement. Un système d’enregistrement électronique exclusif a également été mis en place pour procéder au suivi de l’utilisation des véhicules électriques afin de mieux comprendre le potentiel de mise en œuvre plus large sur des sites commerciaux autour de Luxembourg.

Dans le cadre de ce projet codirigé par l’Institut des sciences et des technologies (LIST) de Luxembourg et le Centre d’études de populations, de pauvreté et de politiques socio-économiques / International Network for Studies in Technology, Environment, Alternatives, Development (CEPS/INSTEAD), ZAC-eMovin a effectué ses tests chez Enovos à Strassen, à P&T Luxembourg (Bureau de Poste) à Cloche d’Or et à LIST (l’ancien Centre de recherche public Henri Tudor) à Kirchberg. Chaque entreprise participante a fourni un rapport sur les avantages et les points d’amélioration potentielle. 

Marche avant toute 

Grâce à ce projet de démonstration, ZAC-eMovin a fait ressortir des arguments commerciaux solides en faveur d’un usage professionnel et a clairement montré que l’usage de véhicules électriques et de bornes de recharge est intéressant et avantageux dans les zones industrielles et urbaines. Ce projet a également fourni des informations précieuses sur le potentiel de déploiement de véhicules électriques au Luxembourg et le développement d’une stratégie nationale de mobilité électrique. 

La borne de recharge de véhicules électriques de Kirchberg attire aussi bien des usagers professionnels que des usagers privés. Le modèle semi-public serait le modèle le plus adapté pour le plan de déploiement de bornes électriques dans le pays. 
Le projet pilote a été lancé au moment du développement d’applications visant à améliorer le transport et la mobilité. ZAC-eMovin a également fourni des efforts pour sensibiliser le grand public à propos des possibilités de mobilité électrique et de mutualisation de véhicules au Luxembourg.


Investissement total et financement européen 

L’investissement total du projet «ZAC-eMovin» s’élève à 327 356 EUR, auquel le Fonds européen de développement régional contribue à hauteur de 81 839 EUR au titre du programme opérationnel «Recherche et innovation régionales» pour la période de programmation 2007-2013. L’investissement relève de la priorité «Développement du RTE-T et du transport multimodal».

 


Date de rédaction

25/07/2017