Les visiteurs du musée archéologique de Heraklion invités à profiter d’un parcours archéologique enrichi

En combinant deux types de financement via des programmes opérationnels, le musée archéologique de Heraklion a réussi à terminer les préparatifs pour la réintroduction d’une partie de ses trésors archéologiques et la rénovation de ses jardins adjacents à la grande satisfaction des visiteurs.

Autres outils

 
Travaux complémentaires de conservation des peintures murales.© Ministère de la culture et des sports. Travaux complémentaires de conservation des peintures murales.© Ministère de la culture et des sports.

" L’achèvement de l’ensemble du projet a offert aux touristes et à la population locale un musée contemporain, attrayant et convivial, servant également de centre pour la conservation, l’étude et la promotion du patrimoine archéologique de Crète. Le projet devrait augmenter le nombre de visiteurs, encourager la population locale à participer à des activités et événements culturels et artistiques, et stimuler la croissance dans les secteurs de la culture et du tourisme, non seulement dans la ville de Heraklion mais sur toute l’île de Crète. "

Dr. George Rethemiotakis, archéologue, directeur du musée

Le musée archéologique de Heraklion a bénéficié de financements dans le cadre du programme opérationnel «Compétitivité et esprit d’entreprise» afin de rénover sa grande collection archéologique, comprenant des pièces datant de la période néolithique (7 000 av. J-C) et en particulier une collection unique de chefs d’œuvre de l’art minoen. Cette rénovation augmente l’attrait de l’exposition auprès de la population locale et des visiteurs de l’île, transformant le musée en attraction touristique.

Le projet comprenait la conservation de quelque 2 000 objets anciens, dont des céramiques, artéfacts en pierre, sarcophages, peintures murales, mosaïques, sculptures et d’autres antiquités datant principalement de la période minoenne. À la suite du processus de rénovation, ces artéfacts font partie d’une exposition permanente d’approximativement 5 850 objets, datant de la préhistoire et postérieurs.

L’étape suivante concernait l’exécution du programme de muséologie et de muséographie, qui prévoyait la mise en place de présentoirs, de systèmes d’éclairage, de systèmes multimédia et d’applications interactives, l’installation des artéfacts ainsi que la construction de tous les éléments nécessaires à l’organisation de l’exposition.

Rénovation globale

En outre, des fonds du programme opérationnel «Crète et îles de la mer Égée» ont été utilisés pour améliorer les espaces récréatifs du musée, relier l’entrée du jardin et la cantine, mais aussi le site d’excavation avec les restes de l’église de Saint-François et le mur jouxtant la rue Duke Beaufort, datant de la période vénitienne.

Les modifications du paysage comprennent l’enrichissement de la végétation, de nouveaux sentiers pavés, une pergola et un système de drainage en plus d’autres rénovations générales dans les espaces de repos. D’autres améliorations ont été apportée au site d’excavation de l’église Saint-François, comme l’installation d’un système de drainage et la construction d’un balcon. Le style architectural a été conservé.


Investissement total et financement de l’UE

Le projet «Heraklion Archaeological Museum» a fait l’objet d’un investissement total de 7 900 000 EUR. La contribution du Fonds européen de développement régional s’élève à 7 234 762 EUR au titre du programme opérationnel «Compétitivité et esprit d’entreprise» pour la période de programmation 2007-2013 et à 720 000 EUR dans le cadre du programme opérationnel «Crète et îles de la mer Égée» pour la même période.q


Date de rédaction

12/12/2014