L’artiste suédois Allan Österlind exposé dans la vallée de la Creuse, en France

En France, les œuvres de l’artiste suédois Allan Österlind ont été exposées dans la vallée de la Creuse, 140 ans après son passage dans la région. L’exposition itinérante a redonné du lustre à la région, générant des ressources économiques grâce à la venue des touristes.

Autres outils

 
En France, les œuvres de l’artiste suédois Allan Österlind ont été exposées dans la vallée de la Creuse, 140 ans après son passage dans la région. ©Creative Commons En France, les œuvres de l’artiste suédois Allan Österlind ont été exposées dans la vallée de la Creuse, 140 ans après son passage dans la région. ©Creative Commons

" Le musée municipal George Sand de La Châtre redynamise la vallée de la Creuse en organisant une exposition temporaire sur les peintres suédois Allan (1855-1938) et Anders (1887-1960) Österlind. "

Documentation du projet

Pendant six mois, de mai à octobre 2016, le peintre suédois Allan Österlind a été exposé dans la vallée de la Creuse et son pourtour. L’exposition itinérante, qui rassemblait trois autres peintres de la région, est le fruit du travail de plusieurs commissaires d’exposition, issus de quatre musées de la région, qui ont conçu ensemble un catalogue commun.

Rassembler les œuvres de l’artiste suédois a été un véritable défi, car celles-ci étaient réparties entre la France et la Suède, chez de nombreux collectionneurs privés et plusieurs musées régionaux. Il a donc fallu convaincre chacun de prêter les œuvres d’Österlind.

La vallée de la Creuse, un foyer artistique

Ce dernier a découvert la vallée de la Creuse dès les années 1880. Il y restera lié et s’en inspirera tout au long de sa vie. Ses nombreux séjours furent aussi enrichis de voyages en Bretagne et en Espagne, ainsi que par ses rencontres avec des artistes français, tels que Monet et Rodin. Lui-même fera aussi découvrir la région à d’autres artistes scandinaves, dont Ernst Josephson, Gustave Albert, Erik Saäf et Christian Skredsvig.

L’exposition a permis de faire connaître un artiste mal connu, bien qu’ayant eu une grande notoriété de son temps, et de montrer la grande attractivité de la vie artistique française en Europe au tournant des XIXe et XXe siècles. La vallée de la Creuse, en particulier, fut un important foyer artistique et pictural de 1830 à 1950. L’exposition a permis la restauration de nombreuses œuvres de l’artiste et de ses compatriotes, certaines ayant été sorties des réserves, définitivement ou temporairement, pour être montrées au public.

Renforcer l’attractivité du territoire

Pour les commissaires d’exposition, l’objectif visant à mieux faire connaître la vallée de La Creuse comme lieu de création a été atteint: des expositions sur le sujet se poursuivent, au-delà même de la Creuse, puisqu’en 2019, a eu lieu une exposition sur ce thème à Rueil-Malmaison, en région parisienne.

A l’heure du bilan, la ville de la Châtre, point de départ du projet, se félicite d’avoir renforcé l’attractivité du territoire et son offre culturelle, le flux touristique ayant eu des retombées économiques directes dans la région.

Investissement total et financement européen

Le projet « Allan Österlind (1855-1938) de la Suède à la vallée de la Creuse - Exposition inter-musées 2016 - Limoges/Guéret/La Châtre/Eguzon » a fait l’objet d’un investissement total de 59 995 EUR; la contribution du Fonds européen de développement régional s’élève à 15 000 EUR au titre du programme de coopération « Programme opérationnel pour la région Centre-Val de Loire » pour la période de programmation 2014-2020. L’investissement relève de la priorité « Augmenter les retombées économiques à travers de nouveaux produits touristiques et culturels ».

Date de rédaction

06/08/2020