Un levier de coopération internationale et d’autonomie pour les jeunes Réunionnais

Depuis 2003, l’antenne de France Volontaires à La Réunion accompagne les politiques de coopération régionale et de mobilité de la jeunesse réunionnaise des collectivités locales. Quelques centaines de jeunes réunionnais sont ainsi partis sous contrat de volontaire de solidarité internationale (VSI) dans différents pays de la zone océan indien et Afrique Australe :Afrique du Sud, Australie, Comores, Inde, Kenya, Madagascar, Maurice, Mozambique, Seychelles et Tanzanie.

Autres outils

 
A few hundred young people from Réunion have left under a Volunteers for International Solidarity (VSI) contract to spend time in different countries of the Indian Ocean and Southern Africa. ©France Volontaires – Antenne de La Réunion/Diego Suarez (2018) A few hundred young people from Réunion have left under a Volunteers for International Solidarity (VSI) contract to spend time in different countries of the Indian Ocean and Southern Africa. ©France Volontaires – Antenne de La Réunion/Diego Suarez (2018)

" Je suis particulièrement fier d’avoir contribué à l’étude de la consommation énergétique aux Seychelles. J’essaye du mieux possible de faire vivre la coopération entre La Réunion et les Seychelles. "

Denis Morel, volontaire de solidarité internationale à la Commission de l'énergie aux Seychelles

France Volontaires est la plateforme française des Volontariats Internationaux d’Echange et de Solidarité. Depuis janvier 2003, l’association a créé à La Réunion une représentation régionale ayant compétence sur l’océan Indien afin de promouvoir et développer le volontariat international à destination des jeunes de La Réunion.

Ce projet permet de renforcer les compétences des structures privées et publiques des pays partenaires du programme Interreg océan Indien en mettant à leur disposition de jeunes diplômés réunionnais pour une période de un à trois ans.

Des postes à responsabilité

Sélectionnés en fonction de leur profil pour des missions longues (12 à 36 mois), les jeunes volontaires sont mis à disposition de structures privées et publiques, tels que les ministères, les chambres de commerce et d’industrie, les offices du tourisme, les alliances françaises, les centres culturels ou encore les associations des pays partenaires du programme Interreg. Ces structures formulent une demande de mise à disposition de volontaires et signent une convention de partenariat avec l’association France Volontaires. Les domaines d’intervention sont variés : francophonie, culture, tourisme, économie, environnement, recherche, etc. 

Âgés en moyenne de 24 à 34 ans, les VSI sont de jeunes diplômés (Bac+3 à Bac+5), expérimentés ou non, issus de formations diverses. Ils exercent une mission indemnisée de 12 mois minimum dans des postes à responsabilité.

Transfert de compétences et coopération

Cofinancé par le FEDER et le Conseil Régional de La Réunion, le projet poursuit trois objectifs:

  • renforcer les capacités des structures d’accueil à travers des missions longues de jeunes diplômés et le transfert de compétences;
  • permettre aux jeunes diplômés de La Réunion d’acquérir une expérience professionnelle dans la zone océan Indien;
  • renforcer les liens de coopération entre La Réunion et les pays de la zone.

Un tremplin pour l'emploi

Entre 2015 et 2017, 64 jeunes réunionnais ont effectué une mission d’une durée de un à trois ans dans l’un des pays de la zone. Fin 2018, 43 volontaires étaient en poste, dont 14 à Madagascar, 11 à Maurice, six aux Comores, six aux Seychelles, deux au Mozambique, deux en Tanzanie, un en Australie et un en Inde. 46 VSI sont en poste à ce jour.

D'après la dernière étude réalisée par l’association France Volontaires en 2016, 85 % des anciens volontaires étaient en situation d’emploi à La Réunion, en France hexagonale et dans les pays de la zone océan Indien.

Videos

Investissement total et financement européen

Le projet « Volontariat de solidarité internationale dans l'océan indien » a fait l’objet d’un investissement total de 2 601 720 EUR ; la contribution du Fonds européen de développement régional s’élève à 2 211 462 EUR au titre du programme de coopération « Espace Océan Indien » pour la période de programmation 2014-2020. L’investissement relève de la priorité « Elever le niveau de compétence par des actions visant le développement des formations ».

 

Date de rédaction

07/01/2020