European Commission logo
frFrançais

Rénovation de logements sociaux en Flandre, la Belgique se concentre sur l’efficacité énergétique

  • 08 January 2020

La rénovation du complexe de logements sociaux Rozendreef 167 à Alost, en Belgique, a mis en place des mesures d’économie d’énergie qui permettent de réduire les émissions de gaz à effet de serre et les factures énergétiques d’environ 150 locataires. Soutenu par le Fonds européen de développement régional, ce projet a déployé les dernières technologies durables et «vertes» dans le domaine du bâtiment pour que Rozendreef devienne neutre sur le plan énergétique.

Lors de la rénovation du complexe de logements sociaux Rozendreef 167, l’entreprise spécialisée dans les logements sociaux, DEWACO, a choisi d’aller au-delà d’une rénovation classique. Ils voulaient aller encore plus loin en matière de conception et d’investissements durables.

Philippe Rousseau, autorité de gestion flamande pour les fonds structurels européens

Afin de rendre le bâtiment quasi autonome en énergie, de nombreux investissements particuliers ont été requis. L’ensemble du bâtiment a reçu une isolation supplémentaire. Une attention particulière a été portée au toit et aux murs, où toutes les mesures nécessaires ont été prises pour rendre le bâtiment étanche. Des fenêtres économes en énergie, ainsi que des chaudières solaires ont été installées dans chaque appartement. Enfin, un système de chauffage central collectif et un nouveau système de ventilation ont été installés dans le bâtiment.

Un réaménagement radical

DEWACO, l’entreprise spécialisée dans les logements sociaux responsable de Rozendreef, a lancé un défi aux architectes: réaliser «la rénovation du futur» et construire un bâtiment quasi autonome en énergie. L’entreprise voulait augmenter le nombre d’appartements du complexe, de 48 à 61, et les adapter aux besoins des résidents. Le cabinet d’architecture qui a remporté le défi a proposé une transformation radicale du bâtiment. En fait, seuls le sol et les piliers structuraux ont survécu à cette rénovation complète. Les modifications réalisées ont permis de construire une maison de quartier au rez-de-chaussée.

Un logement social «vert»

En Belgique, plus de 5 millions de biens immobiliers sont tout sauf durables. Tout comme Rozendreef, la plupart d’entre eux ont été construits avant 1985 et représentent 40 % des émissions de gaz à effet de serre provenant des bâtiments. DEWACO est convaincue que le secteur des logements sociaux a un grand rôle à jouer pour offrir des lieux de vie économes en énergie, qui diminuent les coûts énergétiques pour les locataires sociaux et protègent l’environnement. C’est la raison pour laquelle l’entreprise a investi dans un projet de rénovation à consommation énergétique quasi nulle.

Investissement total et financement européen

L’investissement total du projet «Projet de rénovation des logements sociaux Rozendreef» s’élève à 1 628 398 euros, auquel le Fonds européen de développement régional contribue à hauteur de 651 359 euros par l’intermédiaire du programme opérationnel «Flandre» pour la période de programmation 2014-2020. L’investissement relève de la priorité «Économie sobre en carbone».