Protection Civile et Operations d'Aide Humanitaire Européennes

Service tools

Somalie

© UNICEF, 2018
Introduction

La Somalie est plongée depuis des décennies dans un conflit prolongé combiné à des conditions climatiques extrêmes, en particulier des sécheresses et des inondations récurrentes. Dans un contexte de pauvreté généralisée, le pays est à présent également confronté à la pire infestation de criquets pèlerins depuis 25 ans, ainsi qu’à une rapide propagation du coronavirus. Les fonds humanitaires attribués par l’UE permettent aux organisations humanitaires en Somalie de fournir une aide vitale aux personnes vulnérables, y compris à celles qui sont touchées par les conflits, la sécheresse ou des pénuries alimentaires. Une partie des fonds humanitaires de l’UE alloués à l’Organisation mondiale de la santé (OMS) soutiennent les autorités sanitaires somaliennes dans leur réaction face au coronavirus.

Quels sont les besoins ?

Depuis près de trente ans, les conflits sont la principale cause de la crise humanitaire en Somalie. Les groupes d’insurgés armés demeurent la principale source d’insécurité; ils mènent des attaques aveugles contre les Somaliens, enlèvent des enfants et les recrutent de force. L’insécurité omniprésente qui règne dans le pays entrave l’accès des organisations humanitaires et restreint la capacité des Somaliens de subvenir eux-mêmes à leurs besoins sur le plan économique. Depuis 2020, une recrudescence des affrontements intercommunautaires et des conflits violents a été signalée dans plusieurs régions du pays.

Plus de 760 000 réfugiés somaliens vivent dans les pays voisins (HCR). En outre, 2,6 millions de Somaliens sont déplacés à l’intérieur du pays, principalement en raison des conflits généralisés et/ou de la sécheresse et des inondations. La majorité vit dans l’un des nombreux sites (plus de 2000) surpeuplés et insalubres pour personnes déplacées à l’intérieur du pays. Pour la plupart d'entre eux, il n’est guère possible de retourner dans leur lieu d’origine.

5,2 millions de personnes ont besoin d’une aide humanitaire en Somalie et le taux de malnutrition chez les enfants est extrêmement élevé. Les besoins humanitaires risquent d’augmenter encore en raison de l’invasion de criquets pèlerins dévastant actuellement la Somalie, la pire que le pays ait connue en 25 ans, qui devrait avoir d’importantes répercussions sur la prochaine récolte. Cette situation est exacerbée par la pandémie de coronavirus, qui exerce une pression supplémentaire sur le système de santé du pays déjà soumis à rude épreuve.

Carte Somalie
En quoi consiste notre aide ?

En 2020, l’UE octroie 51,2 millions d’euros à des projets humanitaires en Somalie. Ensemble, l’UE et ses États membres fournissent plus de 35 % du total de l’aide humanitaire accordée au pays.
Le financement humanitaire de l’UE aide les organisations actives dans ce domaine à fournir une aide vitale aux personnes vulnérables, y compris aux personnes touchées par les conflits, la sécheresse ou les pénuries alimentaires, afin de leur permettre de subvenir à leurs besoins les plus urgents (nourriture, soins de santé, eau potable ou produits d’hygiène, par exemple). Cette aide comprend la fourniture d’abris, l’accès à l’eau potable et aux services de santé de base, la protection et l’éducation.

Plus tôt en 2020, l’UE a également octroyé 11 millions d’euros à la FAO pour l’aider à lutter contre l’invasion de criquets pèlerins et à protéger les moyens de subsistance des agriculteurs et des pasteurs touchés dans la région. À la suite des pluies torrentielles récentes qui ont provoqué des inondations et des glissements de terrain dévastateurs dans la région, l’UE a mobilisé 1.4 millions d’euros en aide d’urgence pour répondre aux besoins immédiats en Somalie.

Dans le contexte de la pandémie de coronavirus, les actions menées dans le cadre des projets humanitaires financés par l’UE en Somalie comprennent l'adoption de mesures, et l'adaptation des mesures existantes aux nouveaux défis, afin d’assurer la sécurité des bénéficiaires et du personnel, tout en continuant à fournir une aide vitale aux communautés vulnérables. Ces actions complètent les efforts actuellement déployés par le ministère somalien de la santé et sont mises en œuvre conformément au plan national de préparation et de réaction face au COVID-19. Les actions humanitaires financées par l’UE déjà centrées sur le secteur de la santé continueront d’aider les centres de santé locaux et les hôpitaux du pays à assurer un accès aux soins de santé ainsi qu’aux dispositifs de prévention des épidémies et de lutte contre celles-ci.  De plus, une partie des fonds humanitaires de l’UE alloués à l’Organisation mondiale de la santé (OMS) pour soutenir sa réponse mondiale au coronavirus est destinée à aider les autorités sanitaires du pays à renforcer la préparation opérationnelle servant à la détection précoce et à la réaction rapide face à la transmission de grande ampleur au sein de la population en Somalie.

Dans la mesure du possible, l’aide financée par l’UE en Somalie est apportée aux populations dans le besoin sous la forme de transferts en espèces plutôt qu’en nature. Ce système permet aux ménages d’acheter ce dont ils ont un besoin urgent pour nourrir leur famille et subvenir à leurs besoins, assurer l’éducation des enfants et soigner les malades. En outre, l’utilisation de transferts en espèces permet de surmonter un certain nombre de problèmes d’accessibilité qui existent dans le pays.

Compte tenu des taux élevés de mortalité infantile et maternelle, des taux de malnutrition aiguë et de la fréquence des épidémies en Somalie, l’aide de l’UE dans le pays est également axée sur la fourniture de soins de santé de qualité et le traitement d’urgence de la malnutrition par des partenaires expérimentés chargés de la mise en œuvre des actions en matière de santé et de nutrition.

Des mesures à plus long terme sont nécessaires en Somalie pour empêcher les populations vulnérables, telles que les communautés pastorales et agricoles, de replonger dans une situation de crise. Une synergie entre les actions humanitaires et de développement de l’UE est en cours, en particulier en ce qui concerne les filets de sécurité en espèces et l’éducation, pour renforcer la résilience à long terme des communautés somaliennes fragiles.

Dernière mise à jour
01/07/2020