Opinion

Le chercheur, un alien?

Travaillant jour et nuit au labo, même le dimanche. Flexible, prêt à se déplacer d’un jour à l’autre à l’étranger. Habitué aux incertitudes liées à sa carrière, prêt à sauter d’un contrat temporaire à l’autre, poussé par une obsession ultime pour la recherche – du doctorat à la tombe. Le profil du chercheur idéal doit-il ressembler à cela au sein de l’Espace européen de la recherche?

Non. Les chercheurs ont bel et bien une vie privée et ne surgissent pas de nulle part. Le travail de recherche n’est en rien comparable à celui des chaînes de montage d’une usine. Les recherches exploratoires notamment, impliquent des périodes accrues de travail journalier qui ne mènent pas nécessairement à plus de résultat. Les idées ne se commandent pas. Et si la passion est nécessaire à la recherche, la fascination n’implique pas pour autant le sacrifice de soi.

Pour amener de jeunes talents – et en particulier des femmes – à embrasser une carrière scientifique, il faut leur proposer des conditions et perspectives professionnelles au moins équivalentes à celles de métiers comparables. Il est essentiel que le travail des jeunes chercheurs soit honoré par un contrat correct intégrant des avantages sociaux: beaucoup de contrats de doctorat ne prévoient même pas de clause relative à la grossesse!

Et si la mobilité peut certainement enrichir la carrière d’un chercheur, il faut reconnaître que la vie de famille impose des limites et que de nombreux obstacles subsistent encore en ce domaine.

Par ailleurs, de nombreux scientifiques travaillent à l’élaboration de politiques de recherche, ou dans l’administration, le développement, la technologie, et ne poursuivent leurs travaux de recherche qu’à temps partiel Des années après avoir quitté l’université, ils voudraient mettre à profit cette expérience non académique dans une recherche ou un projet de doctorat.

Les chercheurs ne devraient pas être perçus comme des extra-terrestres. Ils font partie intégrante de notre société.

Wolfgang Eppenschwandtner, Policy Officer, European Council for Doctoral
Candidates and Junior Researchers (Eurodoc)

Haut de page