Chemin de navigation

Débat sur la gouvernance économique

(c) EU

Il nous faudra à l'avenir renforcer encore davantage l'intégration

Dans le discours sur la gouvernance économique qu'il a prononcé au Parlement européen, le président Barroso a confirmé que la Commission avancera au 23 novembre l'adoption de l'analyse annuelle de la croissance 2012 qui établit les priorités politiques de l'UE pour la croissance et l'emploi pour les 12 à 18 mois à venir. "Dans le même temps, nous allons présenter nos propositions concernant le renforcement de la gouvernance économique de l'euro", a-t-il affirmé. "Nous sommes en effet actuellement confrontés à une véritable crise systémique qui nécessite un engagement encore plus fort de la part de tous", a ajouté le président. "Il nous faudra à l'avenir renforcer encore davantage l'intégration, ce qui nécessitera d'amender les traités. Permettez-moi de préciser très clairement que je suis en faveur de la modification des traités si cela permet de renforcer l'Union européenne, la méthode communautaire, les institutions européennes et le sentiment d'un but commun."

Le président a souligné que l'euro constitue un élément central de l'Union européenne et "non pas un élément distinct. L'euro n'est pas un moyen de déroger à l'UE. C'est pourquoi nous devons mettre en œuvre l'approche communautaire pour les questions liées à l'euro. Nous ne renforcerons pas l'euro en fragmentant l'Union européenne", a-t-il souligné.

Discours complet

Video - Full Statement by President Barroso on economic governance