Chemin de navigation

News feeds

Energie

Energy and climate goals for 2030

Le 22 janvier 2014, la Commission a proposé des objectifs en matière d'énergie et de climat à l'horizon 2030. Ces objectifs envoient un signal fort au marché, encourageant les investissements privés dans de nouveaux gazoducs et réseaux électriques ou des technologies à faible émission de carbone. Ces objectifs doivent être atteints si l'UE veut tenir sa promesse de réduire ses émissions de gaz à effet de serre de 80-95 % d'ici 2050.

 

Documents liés 

 

Plus d'information

 

Salle de presse

Forum

Objectifs en matière d'énergie et de climat à l'horizon 2030 (vidéo)

Quels sont les objectifs poursuivis ?

  • 40 % de réduction des émissions de gaz à effet de serre (par rapport aux niveaux de 1990)
  • Augmentation d'au moins 27 % de la part des  énergies renouvelables (par rapport aux niveaux de 1990)
  • Rôle essentiel de l'efficacité énergétique, mais aucun objectif spécifique défini à ce stade.

Pourquoi définir plusieurs objectifs ?

L'UE dispose déjà d'un ensemble complet de politiques énergétiques et climatiques pour la période allant jusqu'à 2020. Mais les prévisions à l'horizon 2050 montrent que les politiques actuelles ne sont pas suffisantes pour contribuer à une économie en faveur d'une politique énergétique européenne qui soit durable, sûre, compétitive et à faible émissions de carbone.

Étude sur les prix

Cette étude sur les prix et les coûts de l'énergie permet :

  • d'expliquer le contexte de la récente hausse des prix et leur impact sur les consommateurs
  • de veiller à ce que les décisions politiques tiennent compte des analyses économiques fondées sur des éléments concrets
  • donner un aperçu de l'évolution des prix au niveau international

Comment les prix ont-ils évolué ?

De 2008 à 2012 l'Europe a connu une hausse significative des prix de détail moyens à la fois pour les ménages et pour les entreprises.

Pourtant, au cours de la même période, les prix de gros de l'électricité ont baissé d'un tiers et les prix de gros du gaz sont restés stables.

L'étude montre que les prix de l'énergie vont continuer à augmenter à court terme - principalement en raison de la hausse des prix des combustibles fossiles et la nécessité d'investir dans les réseaux et dans la nouvelle production d'énergie.

  • Les prix de l'électricité pour les ménages ont augmenté de 4% par an, les prix du gaz domestique de 3% par an – ce qui représente une augmentation plus élevée que l'inflation pour la plupart des Etats de l'UE.
  • Les prix de l'électricité au détail pour les entreprises ont augmenté de 3,5% par an - mais les prix du gaz au détail pour les entreprises ont augmenté de moins de 1% par an, ce qui représente  un niveau inférieur à celui de l'inflation pour la plupart des Etats de l'UE
  • Les prix de gros de l'électricité ont baissé de 35-45 % sur la même période
  • Les prix de gros du gaz, en dépit de fluctuations au cours de cette période de cinq ans, sont restés stables.
  • Günther Oettinger
  • Directeur Général pour l'Energie - Dominique Ristori