Chemin de navigation

1

Déclaration

Connie Hedegaard: "Le Conseil de l'OACI a manqué l'occasion d'agir pour limiter les émissions provenant du transport aérien"

Airplane in blue sky © Stockbyte/John Foxx

À la suite de la réunion du Conseil de l'OACI (Organisation de l'aviation civile internationale) qui s'est tenue le 2 novembre, Connie Hedegaard a déclaré: "Il est décevant de constater que les discussions au sein de l'OACI ont une fois de plus porté sur ce que les États ne doivent pas faire, au lieu de déterminer ce qu'il faut faire pour limiter la hausse des émissions émanant du transport aérien.

L'OACI a manqué une fois de plus l'occasion d'annoncer au reste du monde quand elle présentera une solution globale viable.

Toutefois, cette décision n'influera ni sur l'engagement pris par l'UE de travailler au sein de l'OACI à la conclusion d'un accord international, ni sur les mesures que nous avons adoptées pour inclure les activités aériennes dans le système d'échange de quotas d'émissions de l'UE.

L'Europe tient son engagement de réduire ses émissions. Et elle le fait dans le respect des principes que l'OACI elle-même a adoptés. Nous ne voyons aucun inconvénient à ce que les autres pays emploient d'autres moyens pour réduire les émissions provenant du transport aérien. Notre législation indique clairement que, si un pays extérieur à l'UE prend des «mesures équivalentes» pour réduire ses émissions, tous les vols en provenance de ce pays peuvent être exclus du champ d'application de notre système d'échange de quotas. Nous attendons avec intérêt les projets des autres pays visant à réduire les émissions dues au transport aérien."

En savoir plus:

Dernière mise à jour : 18/06/2014 | Haut de la page