Le rôle de l'UE

Le bénévolat constitue un excellent exemple d’apprentissage non formel pour les jeunes. La stratégie de l'UE en faveur de la jeunesse vise à promouvoir:

  • une plus grande reconnaissance de la valeur des activités de bénévolat et des compétences qu'elles permettent d'acquérir;
  • de bonnes conditions de travail pour les jeunes bénévoles et la possibilité de faire un travail enrichissant;
  • la solidarité intergénérationnelle;
  • le bénévolat transnational.

La recommandation du Conseil relative à la mobilité des jeunes volontaires dans l’UE vise à accroître les possibilités de bénévolat transfrontière. Elle encourage les États membres à faire en sorte que tous les jeunes qui le souhaitent puissent faire du bénévolat, et elle les invite à:

  • mieux faire connaître les avantages des activités de bénévolat à l’étranger;
  • développer les possibilités de bénévolat à l’étranger;
  • promouvoir la qualité par l'élaboration d’outils d’autoévaluation;
  • utiliser des instruments tels que l’Europass et le Youthpass pour reconnaître les résultats d’apprentissage des bénévoles;
  • promouvoir la mobilité transfrontière des animateurs de jeunesse et des jeunes dans les organisations de jeunesse;
  • accorder une attention particulière aux jeunes moins favorisés.

Mesures prises

La Commission européenne aide les États membres par la mise à disposition de la base de données des possibilités de volontariat.

Les projets de bénévolat Erasmus+ offrent aux jeunes âgés de 17 à 30 ans la possibilité de travailler comme bénévoles dans un autre pays de l'UE ou en dehors de l'UE. Ces possibilités de bénévolat sont promues depuis 1996, dans le cadre du service volontaire européen. Voir ici pour en savoir plus.

Le portail européen de la jeunesse comporte une base de données qui propose des informations sur les possibilités de bénévolat.

Si les activités de bénévolat Erasmus+ vous intéressent, consultez notre dossier d’information, qui fournit des informations utiles à ceux qui sont sur le point de se lancer dans une activité bénévole.

Le corps européen de solidarité, lancé en décembre 2016, permet à des jeunes de faire du bénévolat ou de travailler dans des projets bénéficiant à des personnes et des communautés dans toute l’Europe. Il est ouvert aux jeunes âgés de 18 à 30 ans. Les jeunes âgés de 17 ans peuvent déjà manifester leur intérêt à participer. 

Dans sa phase initiale, le corps européen de solidarité a reçu le soutien de 8 programmes de l’UE existants, dont Erasmus+. Parallèlement, après d’intenses consultations menées avec un large éventail d’acteurs concernés, le 30 mai 2017, la Commission européenne a proposé un règlement fixant le cadre juridique du corps européen de solidarité. La proposition fait actuellement l’objet de négociations interinstitutionnelles, et le corps européen de solidarité devrait être mis en œuvre en vertu de ce règlement à compter de la mi-2018.

La Commission propose également des actions aux États membres qui souhaitent renforcer leurs services civiques, telles que les initiatives de prospective dans le cadre d'Erasmus+.