Adoption date 15/05/2017

Renforcement de la gestion et de la gouvernance des migrations et le retour durable au Niger (Sustainable Return from Niger – SURENI)

En tant que pays d’origine et de transit, le Niger est un pays pivot sur les routes migratoires de l’Afrique de l’Ouest et de l’Afrique Centrale vers l’Union européenne (UE). Le Niger, en tant que carrefour migratoire majeur, fait face à de nombreux migrants échoués et retournés de l’Afrique du Nord et de l’Union européenne. A cet égard, l’objectif général de la présente action est de contribuer au renforcement de la gestion et de la gouvernance des migrations et d’assurer la protection, le retour et la réintégration durable des migrants. Le présent projet vise à i) garantir la protection et l’assistance de 30.000 migrants vulnérables ; ii) soutenir les partenaires gouvernementaux dans l’assistance au retour volontaire de 12.000 migrants ; iii) sensibiliser 40.000 personnes dans les zones de forte migration sur les risques, les dangers et alternatives à la migration irrégulière ; iv) soutenir les autorités nationales et locales ainsi que les partenaires de développement à avoir accès aux données relatives aux facteurs de la migrations, aux flux et tendances migratoires.

Main objectives

Objectif général:
Contribuer au renforcement de la gouvernance en matière de migrations au Niger et le retour durable de migrants.

Objectifs spécifiques:
- OS.1 - Assistance et protection pour jusqu’à 30.000 migrants vulnérables et/ou échoués au Niger
- OS.2 - Soutien au retour volontaire de jusqu’à 12.000 migrants vulnérables et/ou échoués au Niger
- OS.3 - Sensibilisation de jusqu’à 40.000 migrants en route et migrants potentiels à travers les bureaux d’orientation et le mécanisme de mobilisateurs communautaires
- OS.4 - Soutien aux autorités nationales, locales et les partenaires à disposer de données sur les causes de la migration, les flux et les tendances en vue de soutenir la conception de politiques et programmes de développement basés sur des éléments factuels

EUTF contribution

  • EUR 15 000 000

Location

Document

This action in numbers

321 139
Number of migrants, or potential migrants, reached out by information campaign on migration and risks linked to irregular migration
23 046
Number of voluntary returns or humanitarian repatriation supported
6
Number of social infrastructure built or rehabilitated
2
Number of early warning systems on migration flows created
11 348
Number of activities/events explicitly dedicated to raising awareness and sensitivity of general public regarding migration
6 433
Number of returning migrants benefiting from reintegration assistance

News & Stories

Niger: Mogherini meets vulnerable migrants who speak about their stories and vital EU-IOM supportIOM
NEWS | 12 July 2019

Niger: Mogherini meets vulnerable migrants who speak about their stories and vital EU-IOM support

EU High Representative Federica Mogherini met and spoke this week with a number of women migrants in "Bobiel 2", the International Organization for Migration's transit center for women in Niamey, Niger.

With financial support from the European Union, the transit center allows women and girls to receive shelter, food, water,...

Smart et son groupe posant fièrement avec un de leurs tricyclesOIM / Aichatou Hassan
NEWS | 15 March 2019

Smart, l'histoire d'un succès

Smart a parcouru un long chemin depuis son arrivée au centre de transit de l'OIM à Niamey, au Niger, en octobre 2016. 
Il avait l'air fatigué et terrassé, mais malgré tout heureux d'être vivant et désireux d'être à nouveau avec sa famille.

Il y a quelques années seulement, il avait...

Maurice et TherezOIM
NEWS | 12 February 2019

Maurice et Therez, de retour d'Algérie, racontent leur parcours

De retour d'Algérie, Maurice témoigne. Il raconte son histoire, son parcours, et revient sur le soutien reçu de l'Initiative UE-OIM.

« Après avoir obtenu mon diplôme, j'ai vu mes amis revenir d'Europe et acheter toutes sortes de choses, alors j'ai pensé que je pourrais réussir aussi. Cependant, je n'ai jamais...

Ahmed de retour au Sénégal, raconte son péripleOIM/IOM
NEWS | 19 October 2018

« Après ce que j'ai vécu en Libye, je pense qu'il y a une petite partie de moi qui est mort»

Ahmed a pu, avec le support du Fonds fiduciaire d'urgence de l'Union européenne pour l'Afrique et de l'OIM, rentrer au Sénégal après être passé par la Libye et le Niger. Il revient sur son parcours, et espère, grâce à son témoignage, informer le plus de personnes possible sur les difficultés et risques...