Commission européenne

L'Union Européenne soutient la stabilisation et le relèvement socio-économique des régions centre du Mali (Mopti et Ségou) à travers un nouveau programme, le PROJES (Programme Jeunesse et Stabilisation dans les régions Centre du Mali)

NEWS | 14 August 2018

Un contrat d'un montant de 30 millions d'euros (environ 20 milliards de F CFA) a été signé cette semaine avec la GIZ, chargée de la mise en œuvre du PROJES (Programme Jeunesse et Stabilisation dans les régions Centre du Mali) pour une durée de 36 mois. 


Ce programme doit permettre un renforcement de l’offre et de l’accès des populations aux services de base prioritaires ainsi que la création de revenus et d’emploi au bénéfice des populations les plus vulnérables. Les zones concernées sont l'ensemble des cercles de la région de Mopti et quatre cercles de la région de Ségou (Niono, Macina, San, Tominian).


Les objectifs de ce programme et sa méthodologie d’intervention sont à inscrire dans le continuum Urgence-Stabilisation-Développement, en phase avec l’approche LRRD (Linking Relief, Rehabilitation and Development) de l’Union Européenne. L'approche place les acteurs locaux et leurs besoins au cœur de l’intervention ce qui permet également de renforcer l'appropriation du programme par les parties prenantes locales. 


Le programme développera une approche intégrée et s'attachera, en complémentarité des activités réalisées, à fournir un appui à la gouvernance locale, à soutenir la cohésion sociale et à encourager la régulation des conflits, tout en travaillant de manière étroite avec les autorités déconcentrées et les collectivités locales, à travers notamment de la redynamisation des CLOCSAC (Comité Local d'Orientation et de Coordination des Actions Communales) et CROCSAD (Comité Régional d'Orientation et de Coordination des Actions de Développement). Ce programme s'articule autour de deux composantes. 


La première s'attache à renforcer l’accès de proximité aux services sociaux et économiques. En complémentarité avec les autres interventions de l'UE en matière d'éducation, elle comprend également un renforcement de l'offre d'éducation et des opportunités de loisir pour les jeunes tout en développement une approche globale en faveur de la cohésion sociale.


La seconde composante se concentre sur le développement économique des zones du projet, à travers notamment la formation professionnelle, l’apprentissage et la création d'opportunités économiques pour les jeunes. Les activités comprendront par exemple, des travaux à haute intensité de main d'œuvre et des activités génératrices de revenus, mais également la promotion de l'entrepreneuriat, afin de contribuer à réduire le chômage des jeunes.
Le PROJES débutera le 1er septembre et se déploiera de façon séquencée avec une première phase qui comprend des actions à impact rapide pour répondre aux besoins prioritaires des populations tout en permettant en parallèle de mener une phase de diagnostic communautaire indispensable à la réussite des activités visant à améliorer l'accès aux services et de création d’emplois de façon durable. Les actions à impact rapide concernent les besoins non couverts par les autres interventions pour l'accès aux services socioéconomique comme pour la création d'opportunité économiques. 


Cette action sera mise en œuvre de façon complémentaire avec les autres actions de l'Union Européenne dans le centre du Mali, et permettra de renforcer, grâce à une compréhension fine des dynamiques locales à l’œuvre, les synergies indispensables développées entre les domaines de la sécurité et du développement dans le but de rendre opérationnelle l'approche intégrée de l'UE. Elle viendra notamment compléter le dispositif déjà établi par le Fonds Fiduciaire d'urgence de l'Union européenne pour l'Afrique engagé dans le Centre du Mali à travers différents programmes répondant aux objectifs du Plan de sécurité intégré pour les régions centrales (PSIRC). Le continuum sécurité est assuré via le PARSEC qui vise à soutenir le gouvernement malien dans ses efforts de renforcement de l'état de droit dans les zones instables par le redéploiement des forces de sécurité intérieure ainsi que le Programme d’actions à impact rapide qui renforcera l'appui aux forces de sécurité intérieure redéployées et assurera le maintien des bonnes relations avec les populations.


Afin de contribuer aux efforts de cohérence et de complémentarité entre les différents programmes, le PROJES se nourrira notamment des travaux de l’institut de recherche SIPRI qui mènera une analyse des perceptions et des besoins des communautés relatives au redéploiement des services de l’Etat, en parallèle avec le Centre HD qui facilitera le dialogue entre représentants des communautés, autorités locales, nationales et forces de sécurité civiles.

Plus d'information sur le site de la Délégation de l'Union européenne en République du Mali

 

Related news & stories