Délégation de l'Union européenne au Burkina Faso - © F.KABRE

Renforcer la résilience dans les provinces du Loroum et du Soum grâce à des coupons cash au Burkina Faso

NEWS | 21 February 2018

Distribuer de l’argent cash : un outil pour le renforcement de la résilience ? La méthode peut faire débat. Elle fait pourtant ses preuves au Burkina Faso, plus spécifiquement dans les provinces du Loroum et du Soum. Dans ces deux zones sahéliennes, la vulnérabilité des habitants est l’une des plus importantes du pays (insécurité alimentaire, peu ou pas de perspectives d’emplois, etc.).

C’est donc ici que le consortium LVIA - GVC - Terre des hommes - IRC - Reach Italia - Progetto Mondo - CEAS - FNGN - AIDOS - CRUS - CISV travaille depuis 2017 à la création de filets sociaux pour aider les familles les plus vulnérables à subvenir à leurs besoins élémentaires, au travers de distribution de coupons. Ces familles ont été identifiées au travers de méthodologies de ciblage (réunions communautaires, registre social unifié, évaluation du quotient familial, etc.).

Outre le fait qu’elles entrent dans la catégorie des familles les plus à risques de la zone, parmi elles on dénombre des enfants en bas âge ou des femmes enceintes. Cela fait partie des conditions sine qua none d’acceptabilité dans le projet.

Les coupons reçus sont de deux sortes : des coupons-vivres et de coupons-cash. Les deux fonctionnent en complément. Ils permettent notamment l’achat de nourriture et de médicaments mais financent aussi, les témoignages sont nombreux, la scolarité des enfants et les besoins du quotidien. En complément de ces distributions, d’autres actions vont être menées dans les prochains mois (jardins maraichers, activités génératrices de revenus) pour autonomiser ces familles et leur permettre de diversifier leurs moyens d'existence.

/trustfundforafrica/file/burkinafaso-unioneuropeenne-projetlvia-gvc-couponscash-fullhd-2018cfkabremp4_enburkina_faso-union_europeenne-projet_lvia-gvc-coupons_cash-fullhd-2018_c_f.kabre_.mp4

Project
Partners
, , ,
Location
Theme
Strengthening resilience

Related news & stories

NEWS | 06 March 2018

"I see a future where I can keep my children in education."

"We suffered a lot from the drought in 2015" regrets Worke Abera, from Sekota in Ethiopia. In 2015, a severe drought hit Wag Himra zone in Amhara region. With four children to feed, Worke was part of the government's Productive Safety Net Programme. "We used to carry whatever we could...

NEWS | 02 March 2018

"When you go into the wild, you know your life is at stake: do or die"

"When you go into the wild, you know your life is at stake: do or die" witnessed Chekole Mamo, from Sekota, Ethiopia. Due to the droughts, Chekole was forced to migrate to support his wife and eight children. "Especially, Afar was a bad experience for me. I suffered harm and...

Quelles opportunités économiques pour la jeunesse au Sahel?
NEWS | 01 March 2018

Quelles opportunités économiques pour la jeunesse au Sahel ? Retour sur les dialogues instaurés entre les jeunes et les institutions des pays du G5

Dans une région qui affiche une croissance démographique galopante, les marchés de l’emploi sahéliens accusent un déséquilibre chronique entre le nombre de jeunes à la recherche d’un emploi et les opportunités économiques qui s’offrent à eux. Et la fonction publique d’Etat, traditionnel pourvoyeur d’emplois, n’absorbera plus le contingent de jeunes...

Camp de Goudoubo
NEWS | 26 February 2018

Dans le camp de Goudoubo, les réfugiés s'organisent avec l'appui du UNHCR et du Fonds fiduciaire d'urgence de l'UE pour l'Afrique

24492. C’est le nombre de réfugiés maliens vivant au Burkina Faso (Source : Haut Commissariat aux Réfugiés au 15/11/2017).

Arrivés pour certains depuis 2012, ils sont principalement installés dans deux camps, celui de Mentao près de Djibo, et celui de Goudoubo (prononcé aussi Goudebo et Goudebou) près de Dori.

La...

Top