Union européenne

Premier Salon International de l'Artisanat du Mali : l'artisanat textile et éthique à l'honneur

NEWS | 02 July 2018

Du 18 au 26 novembre 2017 s'est tenu au Parc des Exposition de Bamako le premier Salon International de l'Artisanat du Mali (SIAMA). Parrainé par les autorités maliennes, cet évènement visait à dynamiser l'économie malienne ainsi que celles de la sous-région au travers du secteur de l'artisanat. 

Le projet "Création d'emplois équitables et développement de valeurs spécifiques liées aux secteurs de la mode, du lifestyle et de l'aménagement d'intérieur au Burkina Faso et au Mali" y tenait une place de choix. Financé par l'Union européenne au travers du Fonds fiduciaire d'urgence de l'Union européenne pour l'Afrique, ce projet s'inscrit dans le cadre du Programme de Mode Ethique (EFI) mis en œuvre par le Centre du Commerce International (CCI), qui vise à contribuer à la réduction de la pauvreté en permettant à des artisans marginalisés de pays en voie de développement de s’insérer dans le marché international de la mode de luxe.

C'est à l'entreprise sociale GIE CABES que revenait l'honneur de représenter le projet et d'animer trois stands. Ce groupement d'artisans est soutenu par le CCI depuis plusieurs années afin de renforcer les compétences techniques de ses membres et de faciliter l'accès au marché international de la mode. Les stands ont suscité un intérêt important de la part des visiteurs, acheteurs, artisans étrangers, couturiers et stylistes maliens et ouest africains de renom qui se bousculaient pour découvrir la créativité et la diversité des expressions artistiques et culturelles épaulées par l'Union européenne.

Le salon a également été l'opportunité de rappeler les objectifs du projet, de préciser les opportunités commerciales et d'exportation, de multiplier les rencontres avec les artisans et d'identifier de nouveaux potentiels partenaires, afin de mieux promouvoir les textiles produits au travers du projet. Le premier bilan est très satisfaisant : 900 mètres de tissu ont trouvé acquéreur, la clientèle reconnaissant à la fois la qualité du travail et valorisant l'approche équitable du projet. 

Lors du SIAMA, la magie des textiles danfani du Burkina Faso et des tissus bogolan du Mali a bel et bien opéré : avec plus de 700 participants, les commandes ont afflué, et la richesse de l'artisanat textile unanimement reconnue. Celui-ci a de beaux jours devant lui.

 

Related news & stories

Top