MAECI, AECID

Dans les fermes agricoles modernes des régions de Dourbel et Louga, les travaux vont bon train

NEWS | 27 November 2019

Dans le cadre du projet de coopération délégué PACERSEN, le bureau de Dakar de l’Agence Italienne pour la Coopération au Développement (AICS) et la Direction générale de l’ANIDA, agence exécutrice de la composante centre ouest du projet, ont effectué une tournée de suivi des réalisations prévues par le projet dans les régions de Diourbel et Louga, deux parmi les cinq régions d’intervention de l’action.

Sur place, il a été constaté l’état d’avancement des travaux des fermes agricoles modernes, des échanges avec les populations ont aussi permi à la mission de relever les préoccupations et les attentes des bénéficiaires directs, tous déjà sélectionnés dans les localités visitées.

A Saw Kary, à Taif, à Paléne Mafall comme à Thiepp, partout le niveau de réalisation est satisfaisant et les infrastructures hydroagricoles prévues (forages, réseau d’irrigation structurant et réseau de distribution goutte à goutte) sont proches à la réception. Le délai de fin des travaux est, ainsi, prévu à la fin du mois d’octobre.

La ferme agricole moderne de Saw Kary situé dans le département de Diourbel, est la première étape de la tournée, le bâtiment agronomique est à un stade très avancé et l’eau également va bientôt sortir du forage.

Même constat à Taif, dans cette ferme de 20 hectares, à vocation mixte (horticulture et élevage bovin), les travaux de réalisation du forage ont atteint une profondeur de 270 mètres et l’eau coule avec le débit souhaité de 60 mètres cube heure.

Après la région Diourbel, cap sur Louga précisément à Paléne Mafall, village de la commune de Nguene Sarr au nord de la capitale régionale. Dans cette ferme, financée à hauteur de 100 millions de franc Cfa, les travaux se déroulent à bonne allure, au grand bonheur des populations qui ont massivement accueilli le Directeur général de l’Anida et les membres de la mission, pour leur témoigner leur joie et satisfaction au vu de l’ampleur de cette réalisation. Une séance de discussion et d’explication a été organisée entre les autorités locales, les bénéficiaires et la délégation, notamment sur les activités à venir pour garantir la formation et l’accompagnement des jeunes auxquels sera confiée la ferme.

Dernière étape de la visite, la ferme Waar Wi de Thiéppe située dans le Département de Kébémer à l’intérieur de l’Aire agricole de 600 ha que l’ANIDA mets en valeur à travers la promotion des cultures horticoles irriguées. Ici au-delà du forage, du réseau d’irrigation et du bâtiment agronomique, les bénéficiaires auront aussi un poulailler pour diversifier et un logement individuel équipé. Des espaces communs seront aussi réalisés.

Toutes ses réalisations ont été rendus possibles grâce au fond Fiduciaires de l’Union Européenne qui a dégagé une enveloppe de 13 milliards de franc CFA pour la réalisation de fermes agricoles modernes dans 8 régions du Sénégal à travers les coopérations italienne et espagnole.

Le « Projet d’appui à la réduction de la migration à travers la création d’emplois ruraux au Sénégal » a pour objectif de lutter contre l’émigration irrégulière et à soutenir la résilience des populations.

Related news & stories