Mobilité et transports

Conducteurs professionnels

La fatigue et la vitesse constituent des causes fréquentes d'accident chez les conducteurs de camions, d'autocars et de voitures de société. Les accidents de la route sont la principale cause de décès lié au travail dans les pays industrialisés.

Le Parlement européen vote en faveur de la modernisation de la formation des conducteurs professionnels

Un camion sur une route Le Parlement européen a voté, le 13 mars 2018, en faveur de l’adoption de règles visant à améliorer les exigences de formation des conducteurs professionnels.

Le Parlement a adopté une proposition élaborée par la Commission européenne qui vise à améliorer les normes de sécurité routière grâce à de meilleurs règles sur la formation des conducteurs professionnels. Cette proposition vise plus particulièrement à:

  • moderniser la formation en donnant la priorité à la sécurité routière, notamment en ce qui concerne la protection des usagers de la route vulnérables et le recours à des systèmes d’aide à la conduite; optimiser la consommation de carburant; introduire de nouvelles technologies, telles que la formation en ligne;
  • clarifier les règles relatives à l’âge minimum définies dans la directive sur les conducteurs professionnels et dans la réglementation de l’UE relative au permis de conduire;
  • garantir la reconnaissance dans le pays de résidence des formations suivies dans un autre pays de l’UE; and
  • rendre la directive plus claire et plus facile à interpréter.

Le Parlement a également décidé de mettre en place un système électronique d’échange d’informations sur les qualifications des chauffeurs. Ce système aidera à la reconnaissance des formations suivies dans un autre pays de l’UE. Il sera également utile aux services répressifs.

À la suite du vote du Parlement, le Conseil devrait procéder à l’adoption formelle de la nouvelle directive en juin 2018.

La directive 2003/59/CE fixe des exigences relatives à la qualification initiale et à la formation continue des conducteurs professionnels titulaires d'un permis C ou D. Les conducteurs ont deux possibilités pour prouver leur qualification initiale:

  • suivre une formation et présenter un examen théorique, ou
  • réussir des épreuves théoriques et pratiques, sans formation obligatoire préalable.

Les conducteurs de poids lourds et d’autobus doivent ensuite mettre à jour et actualiser leurs compétences professionnelles en suivant des formations tous les 5 ans.

Former et éduquer les conducteurs correctement constitue une priorité des politiques de sécurité routière. Un conducteur bien formé est un conducteur plus sûr.

Temps de conduite

La fatigue est un facteur important dans environ 20 % des accidents de la route impliquant des véhicules utilitaires lourds.

La législation de l'UE limite le temps de conduite des conducteurs professionnels lorsqu'ils effectuent un voyage dont au moins une partie se déroule dans plusieurs États membres.

Le temps de conduite maximal est fixé à 9 heures par jour ou 56 heures par semaine. Après avoir conduit 4 heures 30, les conducteurs doivent prendre une pause d'au moins 45 minutes.

Transport de marchandises dangereuses

En ce qui concerne le transport de marchandises dangereuses par route, la législation européenne prévoit des règles concernant, notamment:

  • la classification des matières et objets dangereux;
  • la formation des personnes intervenant dans le transport;
  • le conditionnement;
  • l'étiquetage;
  • les véhicules qui transportent ces marchandises.

Les règles appliquées dans l’UE sont harmonisées avec les règles internationales (accord européen relatif au transport international des marchandises dangereuses par route, sous les auspices de la Commission économique des Nations unies pour l’Europe).

Assistance à la navigation

L'UE a également financé un système de guidage et d'assistance au conducteur pour les poids lourds, dans le cadre du projet Heavyroute.

Ce système aidera les chauffeurs routiers à trouver les meilleurs itinéraires du point de vue de la durée du trajet, de l'état des voies, des réseaux de ponts et de tunnels (les ponts ne sont pas tous assez solides pour supporter le poids d'un camion), de la consommation de carburant et de l'impact environnemental.

Surcharge

La surcharge des poids lourds n'est pas seulement dangereuse: elle entraîne aussi une augmentation des coûts d'entretien des routes et des perturbations du trafic.

Le projet REMOVE, financé par l'UE, a examiné différents moyens de mieux faire appliquer la réglementation en matière de surcharge à l'aide de la technologie de pesage en mouvement.