Fiscalité et Union douanière

Écart de TVA

Qu’est-ce que l’écart de TVA?

Dans l’Union européenne, les États membres perdent des milliards d’euros de recettes de la taxe sur la valeur ajoutée (TVA) en raison de la fraude fiscale et de l’inadéquation des systèmes de perception. L’écart de TVA, qui correspond à la différence entre les recettes de TVA attendues et la TVA effectivement perçue, fournit une estimation du manque à gagner lié à la fraude et l’évasion fiscales, mais également aux faillites, aux cas d’insolvabilité ou aux erreurs de calcul.

Voir la fiche d'information
Lire la fiche de Questions-réponses

Quelles sont les principales conclusions du rapport de 2018 sur l'écart de TVA?

Selon les chiffres disponibles relatifs à la perception de la TVA, le montant total de la perte de TVA dans l’UE en 2017 est estimé à 137,5 milliards d’euros, soit une perte de 11,2 % des recettes totales de TVA attendues.

Lisez l’étude complète sur l'écart TVA

Au cours de l’année 2017, les recettes de TVA perçues ont augmenté à un taux plus élevé de 4,1 % par rapport à l’augmentation de 2,8 % de la TVA totale exigible théorique. 
Il en résulte que l’écart de TVA global des États membres de l’UE a diminué d’environ 8 milliards d’euros en valeur absolue pour s’établir à 137,5 milliards d’euros. 
En pourcentage, l’écart de TVA global a régressé de 1 point de pourcentage pour atteindre 11,2 %. 

En 2017, les écarts de TVA estimés dans les pays de l’UE ont varié d’environ 1 % à Chypre (0,6 %), au Luxembourg (0,7 %) et en Suède (1,5 %) à plus de 30 % en Roumanie (35,5 %) et en Grèce (33,6 %). La moitié des 28 États membres de l’UE ont enregistré un écart supérieur à 10,1 %.

Dans l’ensemble, l’écart de TVA en pourcentage de la TVA totale exigible théorique a diminué dans 25 États membres, les améliorations les plus importantes ayant été observées à Malte, en Pologne et à Chypre, et a augmenté dans trois d’entre eux, à savoir en Grèce, en Lettonie et en Allemagne.

À quoi sont dues ces différences en matière d’écart de TVA entre les États membres?

Les variations des estimations de l’écart de TVA entre les États membres reflètent les différences entre les États membres en ce qui concerne le respect des obligations fiscales, la fraude et l’évasion fiscales, les faillites, les cas d’insolvabilité et l’administration fiscale. Elles fournissent des informations sur la performance des administrations fiscales nationales, mais ne devraient pas être examinées de manière isolée. D’autres circonstances pourraient avoir un impact sur l’écart de TVA comme les évolutions économiques et la qualité des statistiques nationales.