Emploi, affaires sociales et inclusion

Actualité 11/04/2019

La Commission publie un rapport sur la réinsertion des chômeurs de longue durée

La Commission a publié un rapport faisant le point sur les progrès réalisés pour aider les chômeurs de longue durée à retrouver un emploi, du fait de la recommandation que le Conseil a adopté début 2016 visant à accélérer le retour au travail des chômeurs de longue durée, sur la proposition de la Commission en 2015.

La Commission publie un rapport sur la réinsertion des chômeurs de longue durée

© Iakov Filimonov / Shutterstock

Le rapport démontre que les États membres de l'UE ont mis en place un certain nombre de mesures visant à améliorer l'aide aux chômeurs de longue durée, c'est-à-dire les personnes au chômage depuis plus d'un an. En outre, le nombre de chômeurs de longue durée a diminué de plus de 2,5 millions depuis l'adoption de la recommandation.

Le taux de chômage global de l'UE a atteint son niveau le plus bas jamais enregistré, avec un taux de 6,5 %. Pourtant, des différences existent entre les États membres en termes de taux de chômage et de proportion de chômeurs de longue durée. Ceci étant dit, le rapport montre que les changements politiques les plus importants ont eu lieu dans les États membres où l'aide aux chômeurs de longue durée est la moins développée. Cela a mené à une convergence accrue des approches politiques dans l'ensemble de l'UE.

Marianne Thyssen, commissaire pour l’emploi, les affaires sociales, les compétences et la mobilité des travailleurs, a déclaré: «Notre recommandation a placé la question du chômage de longue durée en tête de l'agenda politique, tant au niveau de l'UE qu'au niveau national. Elle a également été un catalyseur de changement, en encourageant les États membres à mettre en place une assistance plus holistique et personnalisée tout en renforçant la coordination des services et la participation des employeurs. Nous devons continuer dans cette voie afin que tous ceux aptes à travailler puissent intégrer rapidement le marché du travail.»

Outre l'analyse de l'efficacité des différentes mesures prises par les États membres, la Commission et d'autres acteurs concernés, le rapport évalue également l'efficience, la pertinence, la cohérence et la valeur ajoutée européenne de la recommandation, conformément à l'approche communautaire «Mieux légiférer».

Partager cette page