Emploi, affaires sociales et inclusion

Actualité 27/02/2019

Semestre européen – Paquet d'hiver: évaluation des progrès accomplis par les États membres dans la réalisation de leurs priorités économiques et sociales

Dans son évaluation annuelle de la situation économique et sociale dans les États membres, la Commission européenne souligne la nécessité de promouvoir les investissements, de mener des politiques budgétaires responsables et de mettre en œuvre des réformes bien conçues.

Semestre européen – Paquet d'hiver: évaluation des progrès accomplis par les États membres dans la réalisation de leurs priorités économiques et sociales

© SpeedKingz / Shutterstock

Les défis varient considérablement d'un pays à l'autre et requièrent des mesures appropriées et déterminées.

Cet examen des défis spécifiques à chaque pays s'inscrit dans le contexte d'une économie européenne qui devrait croître pour la septième année consécutive en 2019, mais à un rythme plus modéré. Le niveau de l'emploi n'a jamais été aussi élevé et les chiffres du chômage sont au plus bas. 

À l'heure où l'incertitude est plus marquée, au niveau mondial, il est essentiel que les États membres de l'UE intensifient leurs efforts pour stimuler la productivité, améliorer la résilience de leur économie et veiller à ce que la croissance économique profite à tous les citoyens.

Le paquet présenté aujourd'hui innove en ce sens que la Commission lance un débat sur les défis et les priorités en matière d'investissement dans les États membres et expose de premières idées sur la manière dont les fonds de l'UE, et en particulier les fonds de la politique de cohésion de l'UE, peuvent s'avérer utiles lors de la prochaine période de programmation 2021-2027.

Marianne Thyssen, commissaire pour l'emploi, les affaires sociales, les compétences et la mobilité des travailleurs, s'est exprimée en ces termes: «L'évolution démographique et les nouvelles technologies sont en train de refaçonner le marché du travail, tandis que de nombreux États membres connaissent une pénurie croissante de compétences. Nous devons passer à la vitesse supérieure. Investir dans les compétences des personnes, et en particulier élever les niveaux de compétences des personnes peu qualifiées, doit être notre priorité absolue si nous voulons maintenir notre niveau de vie.»

Progrès réalisés dans la mise en œuvre des recommandations par pays

Les rapports par pays évaluent les progrès accomplis par les États membres dans la mise en œuvre des recommandations par pays de la Commission de juillet 2018.

Dans l'ensemble, les États membres ont réalisé des progrès dans la mise en œuvre de plus de deux tiers des recommandations émises depuis l'introduction du Semestre européen en 2011.

De réels progrès ont été réalisés en ce qui concerne les réformes visant à faciliter la création d'emplois en recourant à des contrats à durée indéterminée et à s'attaquer à la segmentation du marché du travail.

Renouvellement des lignes directrices pour l'emploi

La Commission a également adopté une proposition visant à maintenir la décision du Conseil de 2018 relative aux lignes directrices pour les politiques de l'emploi des États membres.

La proposition de cette année confirme l'alignement des lignes directrices pour l'emploi sur les 20 principes du socle européen des droits sociaux, étant donné que leurs objectifs généraux et leurs priorités restent valables.

Rapport d'évaluation des stratégies des États membres en matière de formation et de reconversion

La Commission a également publié aujourd'hui un rapport sur la mise en œuvre de la recommandation du Conseil relative aux «parcours de renforcement des compétences», qui s'inscrit dans le cadre de la nouvelle stratégie en matière de compétences pour l'Europe présentée par la Commission en juin 2016.

À l'heure actuelle, l'UE compte 61 millions d'adultes qui sont titulaires au mieux d'un diplôme du premier cycle de l'enseignement secondaire. Par cette recommandation, les États membres se sont engagés à offrir aux adultes présentant un faible niveau de compétences et de qualifications des possibilités nouvelles et améliorées de renforcer leurs compétences de base dans les domaines de la lecture, de l'écriture, du calcul et du numérique, et d'atteindre un meilleur niveau de qualification.

Le rapport visé ci-dessus passe en revue les mesures prises par les États membres, qui diffèrent par leur taille et leur niveau d'ambition. Un grand nombre d'entre elles sont soutenues par le Fonds social européen.

Contexte

Le paquet d'hiver s'inscrit dans le cycle annuel de coordination des politiques économiques au niveau de l'UE, le Semestre européen.

Partager cette page