Emploi, affaires sociales et inclusion

Actualité 03/11/2016

Plus de 100 accords ont été signés avec des organismes de microfinancement depuis que l'UE a lancé ses initiatives de microfinancement

Plus d'un milliard d'euros de prêts de microfinancement a été mobilisé pour soutenir plus de 100 000 microentrepreneurs dans 23 États membres de l'UE, au titre de l'instrument de microfinancement Progress et du programme de l'UE pour l'emploi et l'innovation sociale (EaSI).

Les emprunteurs ciblés Cette coopération entre le Fonds européen d'investissement (FEI), la Commission européenne et les organismes de microfinancement incluent

  • les microentrepreneurs au chômage,
  • les jeunes travailleurs indépendants,
  • les groupes minoritaires,
  • les femmes
  • les communautés rurales

que le microfinancement peut contribuer à aider dans les domaines de l'insertion par le travail, des soins de santé, du logement social et de l'éducation. 

Marianne Thyssen, commissaire pour l'emploi, les affaires sociales, les compétences et la mobilité des travailleurs, a déclaré: «Nous pensons qu'en améliorant l'accès au financement et en incitant chacun à utiliser ses compétences et ses talents, le microfinancement ouvre des possibilités ayant un potentiel élevé de création d'emplois, et constitue le tremplin dont les entrepreneurs ont besoin pour se lancer dans la création et le développement d'une entreprise

À propos du soutien de l'UE au microfinancement

L'instrument européen de microfinancement Progress a été lancé en 2010 en vue d'accroître l'offre de microcrédits - à savoir des prêts de moins de 25 000 euros - destinés à la création ou au développement d'une petite entreprise. Le soutien de l'UE au microfinancement est actuellement mis en œuvre par l'intermédiaire du programme européen pour l'emploi et l'innovation sociale (EaSI).

À propos du programme pour l'emploi et l'innovation sociale

Le Programme de l'Union européenne pour l'emploi et l'innovation sociale (EaSI) vise à soutenir l'objectif de l'UE d'atteindre un niveau élevé d'emploi et une protection sociale adéquate, de lutter contre l'exclusion sociale et la pauvreté et d'améliorer les conditions de travail. Le système de garantie EaSI, lancé en juin 2015, est financé par la Commission européenne et géré par le Fonds européen d'investissement.

Il offre un soutien aux intermédiaires financiers qui accordent des microcrédits à des entrepreneurs ou des financements aux entreprises sociales. L'objectif est d'améliorer l'accès au microfinancement pour les groupes vulnérables qui souhaitent créer ou développer leur entreprise ou microentreprise, grâce notamment à des prêts d'un montant maximal de 25 000 euros.

De plus, pour la première fois, la Commission européenne soutient des entreprises sociales au moyen d'investissements pouvant atteindre 500 000 euros. Le soutien au microfinancement et à l'entrepreneuriat social est actuellement mis en œuvre grâce à la garantie EaSI, qui permet aux intermédiaires financiers d'élargir leur offre à des microentrepreneurs et à des entreprises sociales qui, sinon, ne pourraient pas obtenir de financement, en raison de considérations liées au risque.

À propos du Fonds européen d'investissement

La principale mission du Fonds européen d'investissemnt (FEI) est de soutenir les microentreprises et les PME en leur facilitant l'accès au financement. Il conçoit et met en œuvre des opérations de capital-risque et de capital de croissance ainsi que des instruments de garantie et de microfinancement ciblant spécifiquement ce segment du marché. À ce titre, il contribue à la réalisation des objectifs de l'UE en matière de soutien à l'innovation, à la recherche et au développement, à l'esprit d'entreprise, à la croissance et à l'emploi.

 

 

Partager cette page