Emploi, affaires sociales et inclusion

09/04/2019 Bruxelles

Conférence de haut niveau - L'avenir du travail: aujourd'hui, demain, pour tous

Organisée par la Commission européenne, la conférence intitulée «L'avenir du travail: aujourd'hui, demain, pour tous» a donné lieu à un débat ouvert sur les principaux changements qui se produisent dans le monde du travail.

Lors de la conférence organisée par le président Jean‑Claude Juncker, le vice‑président Valdis Dombrovskis et la commissaire Thyssen, quelque 500 participants, dont des ministres, des représentants d'institutions et d'agences de l'UE, des gouvernements nationaux, des partenaires sociaux, de la société civile et du monde universitaire, ont examiné la manière d'exploiter au mieux, dans l'intérêt des travailleurs, des entreprises, de la société et de l'économie, les changements survenant dans le monde du travail.

Avec la proclamation du socle européen des droits sociaux, l'UE a établi 20 principes et droits essentiels pour garantir l'équité et le bon fonctionnement des marchés du travail et des systèmes de protection sociale au XXIe siècle. Aujourd'hui, des travaux sont en cours pour assurer leur mise en œuvre aux niveaux de l'UE et des États membres.

Marianne Thyssen, commissaire européenne pour l'emploi, les affaires sociales, les compétences et la mobilité des travailleurs, a souligné: «Dans un monde du travail en mutation, nous ne pouvons pas simplement attendre des gens qu'ils se préparent et s'adaptent au changement. En tant que décideurs politiques, nous devons également adapter nos institutions sociales, nos réglementations et nos systèmes éducatifs pour soutenir les individus, de telle sorte qu'ils puissent avoir confiance dans leur avenir, et dans celui de leurs enfants, y compris dans le nouveau monde du travail.»

Messages clés

Les débats ont débouché sur les dix messages à retenir suivants:

  1. Le monde change: l'Union européenne, comme toutes les autres parties du monde, est en voie de transformation, et souvent remise en question, sous l'effet de tendances lourdes telles que la numérisation, la mondialisation, la migration, le changement climatique et l'évolution démographique (vieillissement de la population, notamment).
  2. L'avenir du travail, c'est MAINTENANT: les changements sur le marché du travail ont lieu maintenant et ils sont irréversibles – à titre d'exemples, on peut citer l'automatisation et les nouveaux modèles économiques, tels que l'économie des plateformes, qui sont rendus possibles par les technologies numériques.
  3. L'UE fournit un point de référence et un soutien pour faire face à ces défis: le socle européen des droits sociaux sert de boussole pour inspirer – conformément aux compétences existantes – une nouvelle législation ou de nouvelles initiatives politiques au niveau de l'UE, pour orienter les réformes au niveau national dans le cadre du Semestre européen et pour canaliser efficacement les financements afin de répondre aux priorités sociales les plus urgentes.
  4. Nous devons déterminer à quoi nous voulons que le futur monde du travail ressemble et définir la manière d'y parvenir: nous voulons que le modèle social européen soit préservé et renforcé, mais cela nécessite d'être capable de relever les nouveaux défis d'un environnement mondialisé et de tirer parti des avantages de l'innovation technologique. Pour faire de cette volonté une réalité, nous devons établir une feuille de route comportant des actions concrètes.
  5. Nous avons besoin d'une économie numérique inclusive: les personnes confrontées à une perte d'emploi ou en phase de transition ont besoin d'un soutien global, fondé sur le perfectionnement des compétences et la requalification, l'accès aux services de l'emploi, l'aide au revenu et les services sociaux, tout au long de leur carrière professionnelle. L'incidence de la transformation numérique sur les marchés du travail de l'UE a été étudiée par un groupe spécialisé de haut niveau, qui, dans la perspective de la conférence, a présenté des propositions s'articulant autour des trois grands thèmes suivants: une main‑d'œuvre qualifiée, de nouvelles relations de travail et un nouveau contrat social.
  6. Nous avons besoin d'investissements adéquats: il sera essentiel d'utiliser au mieux le budget à long terme de l'UE pour la période 2021‑2027, y compris le Fonds social européen plus, afin de financer les futures politiques et mesures en matière de compétences destinées à soutenir les transitions sur le marché du travail.
  7. Nous avons besoin de meilleures politiques actives du marché du travail: celles‑ci doivent être mise en œuvre par des administrations publiques de grande qualité qui fournissent efficacement les services dont nos citoyens et nos sociétés ont besoin. Pour ce faire, il est nécessaire de mieux associer et faire coopérer entre eux les services de l'emploi, les prestataires de compétences, les services sociaux et les entreprises.
  8. Personne ne doit être laissé sur la touche: les avantages économiques devraient profiter à tous les Européens, y compris ceux qui vivent dans un quartier défavorisé d'une grande métropole ou dans une zone rurale reculée. Le succès de toute politique devrait être apprécié à la lumière de son incidence sur les plus vulnérables et sur la cohésion de notre tissu social.
  9. Il est crucial de renforcer l'égalité des chances au niveau mondial: l'UE est bien placée pour intensifier la coopération avec d'autres organisations et partenaires, notamment l'Organisation internationale du travail, dans le but de promouvoir le travail décent et de progresser dans la mise en œuvre des engagements internationaux.
  10. L'avenir est notre responsabilité commune: tous les niveaux de gouvernance (mondial, européen, national, régional/local) doivent collaborer avec les partenaires sociaux et la société civile pour répondre aux attentes des citoyens et des travailleurs de l'UE.

Contexte

Le 9 avril 2019, la Commission européenne a organisé une conférence de haut niveau sur l'avenir du travail. Dans l'esprit du sommet social tenu à Göteborg en novembre 2017, au cours duquel le Parlement européen, le Conseil de l'UE et la Commission ont proclamé le socle européen des droits sociaux, la conférence visait à approfondir la réflexion sur le futur monde du travail, ainsi que sur la manière de faire face aux défis et de saisir les opportunités qu'il pourrait offrir.

Web streaming

Regardez les enregistrements de la conférence sur demande:

Date
09/04/2019
Adresse
Charlemagne Building, Rue de la Loi 170 - Bruxelles

Partager cette page