Emploi, affaires sociales et inclusion

Italie - Prestations de retraite

Ce chapitre explique les conditions d'éligibilité aux pensions de   retraite:

  • la pension de retraite (pensione di vecchiaia), ou, sous certaines conditions, à
  • la pension anticipée de retraite (pensione anticipata), ou à
  • l’indemnité minimale de retraite (Integrazione al trattamento minimo)
  • l’indemnité de retraite anticipée (A.PE Sociale – Anticipo pensionistico)

La récente réforme dans ce domaine a étendu la méthode de calcul sur la base des cotisations à tous les travailleurs. Elle prévoit également un âge légal de départ à la retraite donnant droit au versement d'une pension de retraite, qui prend en compte l’augmentation de l’espérance de vie et donne plus de flexibilité à l'ouverture des droits à la retraite grâce à la pension de retraite anticipée.

Dans quelle situation y avez-vous droit?

Si vous êtes un travailleur assuré, salarié ou indépendant, vous êtes protégé du risque de la détérioration de votre capacité de travail pour cause de vieillesse.

Vous avez droit aux prestations de retraite si:

  • vous justifiez d'une période de cotisations d’au moins 20 ans;
  • vous remplissez les nouvelles conditions en ce qui concerne l’âge minimal de départ à la retraite (réajustées régulièrement selon l’espérance de vie) qui, jusqu’en 2019, est de 67 ans, pour les hommes et les femmes;
  • vous avez cessé toute activité professionnelle.

Si votre première assurance professionnelle est postérieure à janvier 1996 et si vous ne pouvez pas justifier des 20 années de cotisation requises, vous avez droit à la pension de retraite si vous justifiez d'un minimum de 5 ans effectifs de cotisations et que vous avez atteint l'âge de 71 ans, mais les contributions versées par l’INPS à l’assurance du travailleur ne seront pas prises en compte.

Vous pouvez bénéficier de la nouvelle indemnité de retraite anticipée, fondée sur des prestations d’aide sociale, en attendant de pouvoir prétendre à la pension de retraite si:

  • vous avez atteint l’âge de 63 ans au moins;
  • vous avez à votre actif 30 années effectives d'assurance professionnelle au moins (diminuées d’un an, voire deux au maximum, de cotisations assimilées par enfant dans le cas des femmes);
  • vous avez accumulé 36 années de cotisations tout en effectuant un travail pénible;
  • vous avez cessé toute activité lucrative.

Quelles sont les conditions à remplir?

Pour la pension de retraite légale, à partir du 1er janvier 2019, en plus de la période de cotisations d’au moins 20 ans, l’âge minimal de départ à la retraite est de

67 ans pour toutes les catégories de travailleurs.

Pour la pension anticipée légale, vous devez cependant avoir acquis, au 1er janvier 2019,

  • au moins 42 ans et 10 mois de cotisations, pour les hommes,
  • au moins 41 ans et 10 mois de cotisations, pour les femmes.

Le premier versement de la pension sera reçu 3 mois après l’acquisition des droits.

Si vous avez été assuré pour la première fois après le 1er janvier 1996 et avez accumulé une assurance professionnelle d’au moins 20 ans, vous pouvez prendre votre retraite à l’âge de 64 ans à condition que le montant de la pension à laquelle vous auriez droit soit au moins égal à 2,8 fois le montant mensuel de l’allocation fondée sur l’aide sociale (assegno sociale), soit 457,99 EUR en 2019 (voir le chapitre sur l’inclusion sociale et le soutien du revenu).

Autres schémas expérimentaux :

  • Si vous êtes une salariée de 58 ans (59 ans si vous êtes indépendante) et si vous avez cotisé pendant 35 ans au 31 décembre 2018, vous pouvez bénéficier d’une retraite anticipée (appelée «Opzione donna»). Dans le cadre de ce régime, le premier versement de la pension sera perçu 12 mois (pour les salariés) et 18 mois (pour les indépendants) après l’acquisition des droits.
  • Sauf si vous êtes un professionnel, un ecclésiastique, un militaire, un journaliste ou un douanier, vous pouvez avoir droit à une retraite anticipée (dite «Quota 100») d’avril 2019 à décembre 2021, si vous avez au moins 62 ans et si vous avez accompli 38 années de cotisation (dont 35 en relation avec votre carrière actuelle). Dans le cadre de ce régime, le premier versement de la pension sera effectué 3 mois après l’acquisition des droits si vous êtes un salarié du secteur privé et 6 mois après cette acquisition si vous êtes fonctionnaire. La pension ne peut être cumulée avec un revenu du travail supérieur à 5 000 EUR par an.

Si le montant de votre pension légale est inférieur au «minimum vital», il peut être complété par l’«indemnité minimale», à condition que vous ayez commencé à verser vos cotisations avant le 1er janvier 1996 et que votre revenu personnel ou le revenu de votre ménage n'excède pas certaines limites établies annuellement.

En 2019, le montant annuel de ce supplément minimal est de 6 669,13 EUR.

Pour bénéficier de l’indemnité de retraite anticipée, vous devez également remplir l'une des conditions d'admissibilité suivantes:

  • ne pas déjà percevoir de pension propre;
  • être chômeur de longue durée et avoir peu de chance de retrouver un emploi dans les trois mois suivant l’expiration des indemnités de chômage;
  • avoir accumulé au minimum 18 mois effectifs de cotisations professionnelles au cours des 36 mois précédant le chômage;
  • avoir été reconnu invalide à 74 % au minimum;
  • avoir, pendant six mois au moins, pris soin d’une personne  handicapée du premier degré de parenté ou d’un membre de la famille cohabitant.

Quels sont vos droits et comment faire la demande?

Si, à la date de 31 décembre 1995, vous pouvez justifier d'au moins 18 ans de cotisations, votre pension sera calculée sur la base des revenus pour les cotisations accumulées jusqu’en décembre 2011, et sur la base des cotisations pour les cotisations accumulées après le 1er janvier 2012.

Si au contraire, à la date de 31 décembre 1995, vous pouvez justifier de moins de 18 ans de cotisations, votre pension sera calculée en appliquant le système mixte: sur la base des revenus pour les cotisations accumulées jusqu’en décembre 1995, et sur la base des cotisations pour les cotisations accumulées après cette date.

Enfin, si vous avez commencé à verser les cotisations à partir du 1er janvier 1996, votre pension sera entièrement calculée en appliquant le système basé sur les cotisations.

Le système de calcul basé sur les revenus se fonde sur la moyenne des rémunérations hebdomadaires des dernières années d’activité de travail et du montant total des cotisations versées multiplié par un taux de transformation, sur la base de l’indice ISTAT sur le coût de la vie.

Au contraire, le système de calcul basé sur les cotisations réévalue les cotisations versées, en obtenant le montant total des cotisations versées au régime de retraite, qui est ensuite transformé en pension en appliquant un coefficient qui varie selon l’âge.

Autrement dit, le montant total des cotisations est le montant sur la base duquel la pension est calculée. Au moment de la demande de prestations de retraite, le montant individuel, appelé montant de cotisations final, est multiplié par un coefficient selon l’âge du demandeur, pour obtenir le montant de la pension brute annuelle du travailleur. Le montant des cotisations est évalué annuellement en appliquant le «taux annuel de capitalisation» (équivalant à 1,013478 au 1er décembre 2019).

La même formule s’applique également à l’indemnité de retraite anticipée, hormis le fait que dans ce cas, l’indemnité n’est payée que pendant 12 mois au lieu de 13, et ne peut excéder 1 500 EUR bruts par mois.

Glossaire

  • INPS: Institut national de prévoyance sociale.
  • Instituts de patronage et centres d’assistance fiscale (Patronati, CAF): centres autorisés qui aident l’utilisateur à remplir et à transmettre en ligne la demande d’allocation (cette assistance est complètement gratuite).
  • ISTAT: Institut national de statistique.
  • Montant de cotisations: le montant de cotisations individuel équivaut au total des cotisations accumulées chaque année au cours de la vie active.
  • Indemnité de retraite anticipée: indemnité temporaire versée avant la pension de retraite.

Les formulaires à remplir

Votre demande de pension doit être soumise en ligne sur le site Internet de l’organisme de sécurité sociale compétent, d’où vous pouvez télécharger les formulaires à remplir. l'envoi par voie électronique s'accompagne de l’attribution d’un code NIP permettant l’authentification. Une assistance gratuite peut être sollicitée auprès des instituts de patronage.

Vos droits

Vous trouverez ci-dessous les liens vers des sites italiens qui permettent de connaître vos droits de sécurité sociale en vertu de la législation italienne:

Consultez également le lien pour accéder aux publications de la Commission européenne sur la coordination des systèmes de sécurité sociale pour les citoyens qui se déplacent ou voyagent dans l’UE:

Qui contacter?

Institut national de prévoyance sociale (INPS)

Via Ciro il Grande 21

00144 Rome RM

ITALIE

Tél. +39 06803164 (les tarifs varient en fonction de votre prestataire de services téléphoniques)
Contact center multicanaux - Numéro vert: 803164 (gratuit)

Site Internet: http://www.inps.it

Sites Internet officiels des régimes de prévoyance des professions libérales (voir liste à la fin du 1e chapitre)

Instituts de patronage et centres d’assistance fiscale (Patronati, CAF)

Aucune actualité correspondante ces six derniers mois.

Partager cette page