Skip to main content
European Commission logo

Promouvoir l’égalité des genres dans la science et la technologie

Le projet GEECCO financé par l’UE travaille avec universités et organismes de recherche sur une approche plus vertueuse dans ces domaines. Des participants ont déjà amélioré significativement leur parité et stimulé leurs recherches, bénéficiant aux citoyens de l’UE, hommes comme femmes.

© Fokussiert #271430108, source: stock.adobe.com 2021

PDF Basket

No article selected

En dépit du large éventail d’efforts déployés pour promouvoir l’égalité des genres dans la science et la technologie, les femmes demeurent sous-représentées dans les domaines appelés STIM, à savoir les sciences, la technologie, l’ingénierie et les mathématiques. Selon Eurostat, parmi tous les diplômés de l’enseignement supérieur en 2018, il y avait 2,6 fois plus d’hommes (par rapport aux femmes) diplômés dans les domaines associés à l’ingénierie, la fabrication, et le bâtiment, et 3,9 fois plus d’hommes diplômés dans les technologies de l’information et de la communication. Eurostat a également rapporté qu’en 2018, les femmes étaient cruellement sous-représentées dans le secteur manufacturier (où seules 21 % des scientifiques et des ingénieurs sont des femmes), et selon l’Institut européen pour l’égalité entre les hommes et les femmes (EIGE), seulement 17 % des informaticiens sont des femmes.

«Si l’on réfléchit au rôle important que joue la technologie dans notre vie de tous les jours, le déséquilibre des genres que l’on retrouve dans nos efforts de recherche et d’innovation est particulièrement inquiétant», indique Brigitte Ratzer, chercheuse au bureau de l’Université technique de Vienne pour la compétence des genres.

À travers le projet GEECCO, financé par l’UE, elle dirige des travaux visant à promouvoir le rôle des femmes dans la recherche et l’innovation. «En éliminant les obstacles au recrutement, à la rétention, à la prise de décision et à l’avancement professionnel des chercheuses, nous entendons attirer davantage de femmes dans les domaines des STIM», ajoute Brigitte Ratzer.

Sensibiliser

Pour parvenir à cet objectif, le projet GEECCO emploie des programmes d’égalité des genres (PEG). «Un PEG constitue un ensemble d’actions qui adopte une approche stratégique pour parvenir à l’égalité des genres dans les organismes de recherche et les universités», explique Brigitte Ratzer. «Ces actions peuvent inclure des analyses d’impact visant à identifier les biais de genre, à mettre en œuvre des solutions innovantes visant à corriger ces biais, et à surveiller les progrès vers la parité».

Le projet a mis en place des PEG personnalisés pour quatre universités européennes et deux organismes de financement de recherche. «Tous ces participants travaillent dans les domaines des STIM, où le biais de genre reste un problème important», note Brigitte Ratzer.

Afin d’illustrer l’approche unique que le projet adopte pour remédier à ce biais, Brigitte Ratzer explique comment un organisme de recherche partenaire a mis en œuvre des mesures visant à soutenir les chercheuses principales et des équipes de recherche paritaires. «Cette initiative a grandement contribué à l’équilibre des genres des équipes de recherche et des chercheuses principales de l’organisme, qui a fini par atteindre une parité quasi-parfaite», fait remarquer Brigitte Ratzer.

«GEECCO a contribué à sensibiliser sur l’importance d’une perspective de genre dans nos activités de recherche, de formation et de prise de décision», indique Amaia Lusa, professeure titulaire à l’Universitat Politècnica de Catalunya, l’un des organismes de recherche participants. «Ainsi, GEECCO a servi de catalyseur pour réaliser les changements structurels nécessaires au sein de notre université.»

Bien que les travaux soient toujours en cours, le projet GEECCO utilise déjà son approche éprouvée pour parvenir à l’égalité des genres. Par exemple, l’équipe a développé plusieurs ressources de formation pour mettre sur pied, mettre en œuvre et surveiller les PEG. Ces ressources, toutes disponibles par le biais du site web du projet, incluent des tutoriels de surveillance et d’évaluation, des directives pour surveiller les progrès réalisés vers l’atteinte des objectifs d’égalité des genres, et des informations sur la collecte et l’analyse de données.

Un pas de plus vers l’égalité des genres

Étant donné le rôle de plus en plus primordial de l’innovation et des technologies dans l’économie fondée sur la connaissance d’aujourd’hui, garantir l’égalité des genres dans la recherche et l’éducation axées sur les STIM n’a jamais été aussi important. Grâce à des initiatives telles que le projet GEECCO, nous nous rapprochons de cet équilibre.

«De la manière dont nous nous déplaçons à notre façon de communiquer, de travailler et de nous divertir, les sciences et l’ingénierie jouent un rôle essentiel dans nos vies pleines de technologie», conclut Brigitte Ratzer. «En tenant compte des aspects du sexe et du genre dans les sciences et l’ingénierie qui sous-tendent notre technologie de tous les jours, nous veillons également à ce que ces technologies soient disponibles et utiles pour toutes et tous.»

Version anglaise de la vidéo

PDF Basket

No article selected

Détails du projet

Acronyme du projet
GEECCO
N° du projet
741128
Coordinateur du projet
Autriche
Participants au projet:
Belgique
Tchéquie
Allemagne
Italie
Pologne
Espagne
Coûts totaux
€ 2 025 494
Contribution de l’UE
€ 2 025 494
Durée
-

All success stories