Skip to main content
Research and Innovation logo

Climat et changement planétaire

Faire de l’hydroélectricité durable une réalité

Bien que renouvelable, l’hydroélectricité a une empreinte environnementale assez forte. Des inondations causées par ses barrages aux dangers de ses centrales pour les poissons, l’hydroélectricité doit devenir plus durable pour améliorer son développement. Grâce aux mesures rentables du projet FIThydro financé par l’UE, l’hydroélectricité durable et écologique pourrait bientôt devenir une réalité.

 Add to pdf basket

De nouvelles variétés de tomates résistantes à la chaleur pour faire face au changement climatique

Les gens apprécient tant les tomates qu’elles sont devenues la culture la plus importante au monde. Toutefois, avec la hausse des températures mondiales, le risque de perdre cette source de nourriture est bien réel. Le projet TomGEM, financé par l’UE, a heureusement identifié de nouvelles variétés plus tolérantes à la chaleur pour permettre aux citoyens de continuer à profiter de ce produit.

 Add to pdf basket

Le captage du CO2 dans les cimenteries atteint de nouveaux sommets

L’industrie lourde est souvent associée à des cheminées géantes dégageant de grandes quantités de fumée dense et polluante. Le projet CLEANKER, financé par l’UE, a développé une nouvelle technologie de captage du CO2 pour les cimenteries. Cette technologie dynamisera les projets de l’UE en faveur d’une économie plus verte, qui profitera en fin de compte à tous les citoyens, où qu’ils vivent.

 Add to pdf basket

Utiliser l’hydrogène pour réduire l’empreinte carbonique de l’industrie

L’industrie sidérurgique est l’un des principaux émetteurs de gaz à effet de serre au monde. Le projet H2Future financé par l’UE et l’industrie montre comment une usine sidérurgique peut fonctionner avec de l’hydrogène vert issu d’électricité renouvelable. Cette nouvelle technologie pourrait jouer un rôle clé en aidant l’Europe à atteindre son objectif de neutralité climatique d’ici 2050.

 Add to pdf basket

Une nouvelle approche pour étudier l’écologie océanique

La science avance depuis longtemps que, dans la chaîne alimentaire, les plantes subviennent aux besoins des animaux. C’est peut-être vrai sur terre, mais le projet MixITiN, financé par l’UE, a démontré que ce système ne s’applique pas à nos océans. Le projet entend améliorer les connaissances et l’éducation sur l’écologie marine pour aider les citoyens à mieux comprendre les merveilles de l’océan.

 Add to pdf basket

Une approche des villes intelligentes centrée sur les citoyens

Des solutions et des outils informatiques peuvent améliorer l’efficacité, la durabilité et la convivialité des services urbains. Les citoyens urbains doivent pouvoir comprendre parfaitement le fonctionnement de ces outils et leurs avantages. Un ambitieux projet financé par l’UE a cherché à atteindre cet objectif en développant des outils pour les villes intelligentes axés sur les citoyens.

 Add to pdf basket

S’appuyer sur l’expérience

De nombreux facteurs, qu’une simulation ne peut pas prendre en compte, peuvent influencer la performance énergétique d’un bâtiment. Un projet financé par l’UE a ainsi permis de recueillir les avis d’autres acteurs des secteurs du bâtiment et de l’énergie sur ce qui a fonctionné ou non. En a découlé enbuibench, une plateforme où les utilisateurs peuvent comparer la consommation d’énergie d’un bâtiment à celle d’autres bâtiments similaires.

 Add to pdf basket

La robotique au service de la croissance des plantes dans les environnements urbains

Les villes surpeuplées ne sont pas un environnement optimal pour la croissance des plantes. Une équipe de chercheurs financés par l’UE a recours à la robotique pour aider les plantes à prendre les tailles et configurations qu’exigent les milieux urbains. Ainsi, les villes pourraient bientôt bénéficier d’une infrastructure verte utilisée pour tout de la production alimentaire au contrôle du climat.

 Add to pdf basket

Des robots aquatiques pour surveiller l'impact du changement climatique sur la lagune de Venise

Le changement climatique, la pollution, le tourisme de masse et les espèces invasives font des ravages dans les grandes zones lagunaires comme Venise. Pour aider à surveiller, et atténuer, l’impact de ces facteurs sous l’eau, un projet financé par l’UE utilise une flotte de robots aquatiques autonomes. Les chercheurs peuvent donc désormais prendre plusieurs mesures simultanées à différents endroits, ce qui sera extrêmement utile dans la lutte contre le changement climatique.

 Add to pdf basket

PDF Basket

No article selected

Filter stories