Skip to main content
European Commission logo

All success stories in French

Diviser pour mieux régner: comment la machinerie cellulaire de multiplication peut déboucher sur de nouveaux médicaments

La division cellulaire est fondamentale pour la vie, mais n’est toujours pas entièrement comprise. En le construisant pièce par pièce, le projet ACTOMYOSIN RING, financé par l’UE, a permis d’en savoir plus sur l’anneau complexe de protéines qui guide le processus. Cette recherche apporte de nouvelles pistes de traitement pour des centaines d’affections, dont les maladies cardiaques.

Add to pdf basket

De nouveaux matériaux quantiques qui contrôlent le son pour des capes d’invisibilité acoustique

Des scientifiques s’efforcent de comprendre les propriétés fondamentales du son afin d’améliorer les technologies acoustiques. Le projet PHONOMETA, financé par l’UE, a fait appel à la physique quantique pour créer une nouvelle catégorie de matériaux acoustiques mésoscopiques. Ces recherches pourraient améliorer notre compréhension du son et déboucher sur de nouvelles technologies de camouflage.

Add to pdf basket

Une boîte à outils pour identifier les meilleures solutions fondées sur la nature pour des défis environnementaux spécifiques

Les toits verts et la restauration des voies fluviales permettent de s’attaquer aux problèmes environnementaux majeurs. Le projet ReNature, financé par l’UE, a créé une boîte à outils aidant notamment chercheurs et planificateurs à identifier les meilleures solutions fondées sur la nature. Ces travaux permettront d’atteindre les objectifs climatiques de l’UE et de rendre les villes plus vertes.

Add to pdf basket

Une monnaie numérique verte fondée sur la confiance

Entre une empreinte carbone considérable et des applications coûteuses et complexes, les crypto-monnaies comme le Bitcoin engendrent de nombreux problèmes. Le projet AT2 financé par l’UE adopte une approche minimaliste des paiements décentralisés. Le résultat est une nouvelle classe d’algorithmes de chaîne de blocs qui pourrait offrir aux citoyens un système de paiement plus propre et plus simple

Add to pdf basket

Les moisissures à l’échelle nanométrique capturent les sucres révélateurs qui présument de la présence d’un cancer, de maladies cardiaques et cérébrales

Les modifications des sucres attachés aux protéines ont été associées à une série de maladies humaines, mais les outils nécessaires manquent pour détecter ces phénomènes. Le projet GLYCOSURF, financé par l’UE, a mis au point un nouveau test capable de détecter ces subtiles altérations. Cette technologie fournit un moyen robuste et fiable de produire des diagnostics précoces.

Add to pdf basket

De nouveaux outils pour tester l’IA automobile

Les logiciels des nouveaux véhicules doivent réagir en quelques millisecondes mais il n’existe pas d’outils pour valider ce timing. Le projet MASTECS financé par l’UE a conçu et précommercialisé une technologie de validation qui évalue le timing des logiciels sur des processeurs complexes. Cette technologie peut rendre les avions et les automobiles plus écologiques et plus sûrs pour les citoyens.

Add to pdf basket

Un plan pour parvenir à l’égalité hommes-femmes dans le système de la recherche et de l’innovation

Malgré leurs avancées scientifiques, les femmes restent fortement sous-représentées dans la recherche scientifique et le monde universitaire. En promouvant les plans d’égalité hommes-femmes, le projet SUPERA, financé par l’UE, entend lutter contre les inégalités, les stéréotypes et la discrimination dans ce domaine. Plusieurs institutions ont ainsi commencé à réduire leurs disparités.

Add to pdf basket

Stimuler le secteur de la chimie verte en Europe

La bioéconomie va offrir de nouvelles opportunités d’emplois durables aux citoyens européens. Certaines régions manquent toutefois d’expérience ou de connaissances sur la manière de s’affranchir des combustibles fossiles. Le projet POWER4BIO, financé par l’UE, favorise le partage des bonnes pratiques et apporte ses conseils, afin qu’aucune région d’Europe ne soit en reste.

Add to pdf basket

Pour créer des dispositifs électroniques plus efficaces, les chercheurs se tournent vers la nature

Quand il s’agit de convertir la lumière en énergie, personne ne s’y entend mieux que la nature. En étudiant ce processus naturel, un groupe de chercheurs financé par l’UE espère créer de nouveaux outils et méthodes pour le reproduire en laboratoire. En cas de succès, leur travail permettrait de créer des dispositifs photovoltaïques et électroniques plus économes en énergie.

Add to pdf basket