Le pays de Galles devient un champion de la réduction des émissions de carbone

Le pays de Galles est une région de pointe en termes d’initiatives à faible intensité de carbone et liées aux énergies alternatives. Pour parvenir à ce statut, il recourt à des politiques et des programmes prévoyants en s’engageant pleinement à réaliser ses objectifs déclarés de spécialisation intelligente. Le pays renforce son intérêt pour le développement de nouvelles opportunités commerciales pour les PME dans ce secteur important, grâce au projet SEREN financé par l’UE.

Autres outils

 
Les travailleurs du projet SEREN aidant les PME à concrétiser leurs idées d’innovations à faible intensité de carbone. © SEREN Les travailleurs du projet SEREN aidant les PME à concrétiser leurs idées d’innovations à faible intensité de carbone. © SEREN

" SEREN contribue à créer de nouvelles PME et à soutenir les entreprises existantes dans une région qui enregistre un taux de chômage élevé. Les programmes qui s’appuient sur le projet SEREN permettent d’améliorer l’accès à une énergie abordable, de créer des emplois et d’atténuer les incidences sur l’environnement "

Aleksandra Koj, associée de recherche, université de Cardiff

Premier pays au monde à intégrer une obligation légale liée au développement durable dans sa constitution, le pays de Galles est reconnu dans le monde comme la région championne en matière de réduction des émissions de carbone. Mais traduire efficacement dans la pratique cet engagement en solutions écologiques et à faible intensité de carbone représente un défi constant à relever.

Mené par le Centre de recherche géoenvironnemental récompensé de l’université de Cardiff, le projet SEREN financé par l’UE a affiné et élaboré des instruments pratiques ainsi que des modèles destinés à accélérer les innovations à faible intensité de carbone entre le laboratoire et le marché.

Tous sur le pont   

Le projet a adopté une approche pragmatique qui permet aux micro- et petites entreprises disposant de moins de ressources pour le développement de la recherche et de la technologie de bénéficier de nouvelles opportunités commerciales dans les secteurs à faible intensité de carbone et liés à l’énergie du sol. En outre, le projet a aidé ces PME à transformer leurs idées d’innovations de produits et de services en solutions commerciales viables, qui procurent des avantages économiques considérables tout en rapprochant la recherche universitaire de pointe et les pratiques établies dans l’industrie.

Les thèmes transversaux (TT) – l’égalité des chances, la parité hommes-femmes, le développement durable et la lutte contre la pauvreté et l’exclusion sociale – ont été pris en considération pour transformer les efforts en solutions rentables. De nouveaux modèles (code Eco et code E&D) ont ainsi été conçus pour impliquer les PME et les aider à réduire leur empreinte carbone. Les autres régions de l’UE sont par ailleurs désormais encouragées à les utiliser. Les agences UNESCO et ONUDI des Nations unies ont, quant à elles, déjà fait part de leur intérêt pour ces instruments.
Cette collaboration éclairée avec les PME de la région a permis à quelque 90 PME de bénéficier d’un soutien, de créer 111 emplois, de mettre en place 28 projets collaboratifs et de développer 36 nouveaux processus et produits. SEREN a également fait prendre conscience de la viabilité environnementale et de l’égalité des chances au sein de 80 entreprises. 

Favorable à la spécialisation intelligente

Le projet a été conçu pour compléter le travail du pays de Galles dans le domaine de la spécialisation intelligente au plus haut niveau politique. L’objectif de réduction des émissions de carbone est donc fortement ancré dans les efforts de spécialisation intelligente de la région, auxquels SEREN contribue largement.

Dans le cadre de ce projet, les programmes innovants liés à l’énergie du sol servent également à aborder des enjeux essentiels, tels que la pauvreté énergétique, l’injustice environnementale et l’inclusion sociale dans les zones défavorisées du pays de Galles. En outre, ils peuvent être adaptés aux conditions particulières d’autres régions européennes.

 

Investissement total et financement européen

L’investissement total du projet «SEREN» s’élève à 11 836 846 euros, auquel le Fonds européen de développement régional contribue à hauteur de 6 628 867 euros par l’intermédiaire du programme opérationnel «Est du pays de Galles» pour la période de programmation 2007-2013.

 

Date de rédaction

30/08/2017