Semences pour la croissance

Le projet ‘Seeds for Growth’ du National Wildflower Centre contribue à promouvoir la création d’un nouveau paysage botanique au sein de la Grande-Bretagne.

Autres outils

 

Contexte


Le projet ‘Seeds for Growth’ (Semences pour la croissance) du National Wildflower Centre (Centre botanique national) vise la réalisation d’une attraction touristique nationale, qui serve aussi de base à l’industrie des semences de fleurs sauvages dans le Merseyside. Il inclut en outre la remise en état du Court Hey Park, un parc délabré de 14 hectares, et la plantation de 30 hectares de fleurs sauvages destinées à la production de semences le long d’accotements et de terrains agricoles désaffectés. Ce projet entend remédier au déclin rapide de la richesse et de la diversité des espèces au Royaume-Uni, tout en luttant contre les répercussions des changements climatiques sur la campagne et en établissant une justice environnementale et de nouveaux emplois dans les zones urbaines défavorisées. Il regroupe quelques-uns des principaux acteurs de la conservation créative au sein du premier Centre botanique national d’Europe. Le projet est mené dans la municipalité de Knowsley, à la périphérie de Liverpool, qui possède certaines des propriétés urbaines les plus décrépites d’Europe, héritage de l’enlisement de l’industrie manufacturière locale.


Création de nouveaux paysages botaniques


Le projet vise à promouvoir la création de nouveaux paysages botaniques dans tout le Royaume-Uni. Pour ce faire, il poursuit un certain nombre d’objectifs spécifiques :



  • Transformation du Court Hey Park délabré en attraction touristique abritant un Centre dynamique dédié à l’industrie des semences de fleurs sauvages;

  • Remise en service de terrains désaffectés, création d’emplois et apport d’un soutien aux agriculteurs situés dans la frange urbaine;

  • Développement d’un nouveau marché de niche pour les semences de fleurs sauvages, par le biais d’initiatives de conservation créative, ainsi que d’activités de jardinage et de tourisme sur le thème des fleurs sauvages;

  • Production de grandes quantités de semences de fleurs sauvages en vue de leur commercialisation à l’échelon national;

  • Embellissement des terrains et création d’un habitat adéquat pour les fleurs sauvages;

  • Création de deux entreprises durables chargées de promouvoir l’éthique environnementale et la gestion correcte du paysage;

  • Rassemblement des représentants nationaux d’organismes de conservation, afin de former un Conseil d’administration chargé de relever les défis in situ, ainsi que de veiller à la conservation géographique face aux changements climatiques et aux problèmes liés à la provenance génétique.


Résultats


Le projet a débouché sur la rénovation d’écuries et d’un jardin clos, ainsi que sur la construction d’un nouveau bâtiment, qui a d’ailleurs été primé. Le centre abrite à présent un café, une boutique, des salles de conférences, des bureaux, des installations de traitement des semences, des tunnels de séchage et un espace d’exposition.


Le Court Hey Park a été transformé en un superbe parc qui a remporté le Green Flag Award, et constitue désormais une attraction touristique phare dans le Nord-Ouest du Royaume-Uni. Les semences de fleurs sauvages ont également remporté un prix d’excellence du forum urbain « L’homme et la biosphère » de l’UNESCO pour le Royaume-Uni.


Le projet est aussi parvenu à réhabiliter 30 hectares de terrains désaffectés, afin de produire les semences de plus de 100 espèces de fleurs sauvages. Celles-ci sont commercialisées via des catalogues de vente par correspondance et divers points de vente.


Les semences de fleurs sauvages font l’objet d’une promotion active dans les espaces publics du Merseyside, et plus particulièrement à Knowsley, que l’on appelle désormais le ‘Wildflower Borough’ (la municipalité des fleurs sauvages). Le projet a servi de catalyseur pour l’organisation des salons Green Fayre et Knowsley Flower Show au sein du Centre, lesquels attirent 20.000 personnes chaque année.


Le projet a généré 10 emplois à temps plein et 6 emplois à temps partiel au Centre. Il stimule également le secteur agricole déclinant du Merseyside via la location de terrains et la sous-traitance.


Le projet ‘Seeds for Growth’ du National Wildflower Centre a créé une banque de semences vivante ainsi qu’un centre dynamique pour les expositions botaniques, les arts, l’enseignement et l’industrie des semences de fleurs sauvages dans le Merseyside. Il a permis de changer les perceptions internes et externes, de stimuler la citoyenneté, de générer un sentiment de fierté, et d’accroître l’estime personnelle dans une région extrêmement défavorisée sur le plan social.

Date de rédaction

01/06/2006