Au service des énergies renouvelables

Le Centre national des énergies renouvelables (CENER) a été créé en vertu d’un accord entre le gouvernement espagnol et les exécutifs régionaux. Il s’agit d’un centre de référence industriel pour la recherche, le développement et la promotion des énergies renouvelables à l’échelle nationale et internationale qui emploie aujourd’hui près de 200 spécialistes.

Autres outils

 
Maximiser l'utilisation de l'énergie solaire en Espagne. Copyright : Toni Maximiser l'utilisation de l'énergie solaire en Espagne. Copyright : Toni

«Grâce au travail de plus de 200 spécialistes hautement qualifiés, le CENER propose ses services sur les cinq continents, met au point et transfère des technologies et est devenu une référence internationale dans le secteur des énergies renouvelables.»
José Javier Armendáriz, Directeur général du CENER

Le CENER dispose d’infrastructures technologiques de pointe et possède les laboratoires et les équipements les plus modernes d’Europe. Son laboratoire de test de turbines éoliennes, installé à Sangüesa (Navarre), est le plus grand au monde.

De l’expertise régionale au centre national

Située dans le nord-est de l’Espagne, la Navarre est la région du pays qui a le plus beau palmarès dans le domaine du déploiement des énergies renouvelables. Ses projets éoliens remontent aux années 1990. En 2002, elle avait déjà atteint l’objectif de l’UE concernant la part d’énergies renouvelables dans la production d’énergie, avec 16 %.

Le Centre national des énergies renouvelables a été créé dans le but de mettre à profit l’expertise de la région à l’échelle nationale et internationale. Un des objectifs majeurs a été de veiller à ce qu’il jouisse d’une grande autonomie financière en le ciblant sur des activités et des services économiquement rentables. Il a atteint son chiffre d’affaires cible, 3 millions d’euros, en 2004.

Le CENER a débuté ses activités en 2002 sous l’égide du gouvernement de Navarre, du ministère des sciences et de l’innovation et du Centre de recherches énergétiques, environnementales et technologiques (CIEMAT), qui en sont les régisseurs au côté du ministère de l’industrie, du tourisme et du commerce. Le budget total du projet s’établit à 46,44 millions d’euros, cofinancé par l’UE à hauteur de 2,8 millions d’euros.

Dans le cadre de ce projet, le siège du CENER a été construit en 2004 à Sarriguren, la «Ville de l’Innovation». Le centre dispose désormais aussi d’infrastructures et de bureaux à Sangüesa (Navarre), à Séville et à Madrid.

Leader dans le secteur des énergies renouvelables

Le centre identifie, génère, diffuse et transfère des savoirs scientifiques et techniques et fournit des services à valeur ajoutée aux acteurs du secteur des énergies renouvelables. Il possède ses infrastructures de test et est équipé de laboratoires de pointe. Il travaille avec des entreprises, des institutions et des administrations publiques pour promouvoir le développement des énergies renouvelables en Espagne et ailleurs en Europe, ainsi qu’en Amérique du Sud et en Afrique.

Les projets de recherche et de développement du CENER s’inscrivent dans six domaines: le photovoltaïque, l’héliothermie, l’éolien, la biomasse (biocarburants), l’architecture bioclimatique et l’intégration des énergies renouvelables dans le réseau. Les recettes des contrats de R&D et de services représentent quelque 60 % du budget annuel du centre.

La Navarre a aussi tiré avantage du centre à d’autres égards: création d’emplois, amélioration de l’équilibre économique régional et réduction des émissions de CO2.


Date de rédaction

13/01/2010