Réhabilitation du quartier de la Mina de Sant Adrià de Besòs (Programme Urban II)

Dans l’optique de revitaliser un quartier de la ville de Sant Adrià del Besós, la Commission européenne a soutenu ce projet visant principalement à la promotion des nouvelles technologies, l'amélioration de l'environnement des entreprises, l'intégration sur le marché du travail des catégories défavorisées et l'amélioration de l'environnement urbain. La participation du FEDER s'élève à 12,3 millions d'euros sur un budget total de 24,7 millions d’euros, soit 50 %. Le projet est aujourd’hui terminé.

Autres outils

 

Priorités d’action

Ce programme global de réhabilitation et de transformation sociale et urbaine du quartier de la Mina de Sant Adrià de Besòs concernait 13 000 habitants, touchés par des problèmes chroniques de dégradation, de pauvreté économique et sociale et à l'absence de services de base.

Le projet a permis d'agir selon une approche intégrale dans les divers domaines (logement, urbanisme, services, tissu social et économique) qui déterminent la vie de ce quartier.

Les interventions sont très diversifiées:

  • la transformation urbanistique de la façade littorale;
  • la récupération des rives du fleuve Besòs;
  • la création d'infrastructures et de services;
  • la construction de nouveaux équipements – par exemple au niveau de la zone sportive, du centre de soins primaires ou de l'espace culturel Font de la Mina;
  • le développement des programmes d'insertion sociale et professionnelle.

Ce projet a été mené grâce à l'initiative URBAN II, centrée sur la régénération économique et sociale des zones urbaines en crise dans l'Union européenne.

Le programme visait à traiter ces problèmes en se concentrant sur cinq grandes priorités.

  • Une rénovation respectueuse de l'environnement des zones à l'abandon. Les actions clés comprenaient la réhabilitation des espaces urbains dégradés.
  • Les pactes pour l'emploi. Il s'agissait ici essentiellement de soutenir les activités des sociétés, le commerce, les coopératives et les petites et moyennes entreprises et d'améliorer les services sociaux.
  • Les services de base et intégration sociale, l'enseignement et la formation des catégories sociales exclues étant privilégiés.
  • Le traitement des déchets,  la gestion de l'eau, la réduction du bruit et de la consommation d'hydrocarbures, visant essentiellement à promouvoir la réduction des déchets, le recyclage sélectif ainsi que la collecte et le traitement des déchets.
  • Au niveau de la société de l'information, parmi les actions clés figuraient la promotion de l'accès aux nouvelles technologies et de leur utilisation.

Pour la période 2007-2013, d’autres projets URBAN ont été approuvés pour une valeur de 61 millions d'euros. Des actions étaient prévues à Barcelone (Trinitat Nova: 16,2 millions d'euros), Cerdanyola del Vallès (5 actions: 16,2 millions d'euros), Hospitalet de Llobregat (El Gornal: 14 millions d'euros) et Santa Coloma de Gramanet (5 actions: 14,6 millions d'euros).


Date de rédaction

28/02/2011