Nouveau laboratoire de recherche pour améliorer la position concurrentielle internationale dans la nanotechnologie

Un nouveau laboratoire de recherche permet la création de valeur et le transfert de connaissances dans les secteurs émergents de la nanotechnologie et des nanosciences. Avec ses installations de recherche de pointe, ce centre vise à renforcer la coopération transrégionale et à accélérer le transfert d'innovations dans le secteur, tout en encourageant une économie basée sur la connaissance.

Autres outils

 
Installations de pointe au laboratoire ibérique en nanotechnologie. Installations de pointe au laboratoire ibérique en nanotechnologie.

" Les équipes de scientifiques modernes doivent souvent dépasser les frontières, pas seulement entre les disciplines, mais aussi entre les pays. Le fonctionnement de l'INL au sein du cadre de coopération transfrontalier simplifie et encourage ma collaboration avec des collègues du Portugal, d'Espagne et d'autres pays européens. "

Dmitri Petrovykh, chercheur au laboratoire ibérique international en nanotechnologie

Basé à Braga, au Portugal, le laboratoire ibérique international de nanotechnologie (INL) est jusqu'à présent la seule organisation de recherche entièrement internationale d'Europe dans le domaine de la nanotechnologie. Ce projet transnational ibérique utilise des méthodologies de recherche interdisciplinaires novatrices conçues pour des entreprises dérivées et des réseaux de connaissances de top niveau. Ces nouvelles installations permettront notamment le développement de nouveaux systèmes de délivrances de médicaments, plateformes de diagnostic, nanomachines et dispositifs.

Organisation de recherche de «réseau intelligent»

Le campus de l'INL couvre une surface de 47 000 m2 et est divisé en quatre centres: le bâtiment principal, qui abrite des infrastructures scientifiques; un bâtiment de loisirs et de logement; un incubateur pour entreprises technologiques et un centre d'assistance scientifique; ainsi qu'un ensemble de 40 laboratoires individuels.

Le laboratoire est prévu pour 200 scientifiques, près de 100 doctorants ainsi que du personnel technique et administratif. Le recrutement en cours devrait permettre l'engagement de 400 chercheurs dans le centre d'ici 2014. Les résultats des recherches sont destinés à être commercialisés et transmis à divers investisseurs.

Approche de recherche ouverte, innovante et interdisciplinaire à la portée mondiale

L'INL encourage la collaboration transnationale avec des entreprises locales et internationales ainsi qu'avec des universités cherchant à développer des projets de recherche et développement (R&D). L'objectif général consiste à créer un centre d'excellence de recherche appliquée dans le domaine de la nanotechnologie.

Cette entreprise commune suscite la coopération du secteur public et privé via la création d'entreprises et le développement d'un modèle «Administration – INL – Entreprise – Université». Plus généralement, ce projet devrait servir de plateforme pour une technologie novatrice possédant des applications dans une grande variété de domaines.


Investissement total et financement de l'UE

Le projet «Edificación del Laboratorio Ibérico Internacional de Nanotecnología (INL)» (Construction du laboratoire ibérique international en nanotechnologie) a fait l’objet d’un investissement total de 46 505 000 EUR. La contribution du Fonds européen de développement régional (FEDER) s'élève à 30 000 000 EUR dans le cadre du programme opérationnel «Espagne – Portugal» au titre de la priorité 1 «Coopération et gestion commune pour l'amélioration de la compétitivité et la promotion de l'emploi» pour la période de programmation 2007-2013.


Date de rédaction

19/12/2014