Une application mobile révolutionne les soins d’urgence préhospitaliers

Grâce à une nouvelle application, les professionnels de la santé peuvent avoir accès instantanément à une foule d’informations, depuis le moment de l’appel au service des urgences jusqu’à l’arrivée du patient à l’hôpital. Cette innovation permettra d’améliorer à la fois la prise en charge initiale du patient et la continuité des soins, d’aider les praticiens sur le terrain et de rationaliser la gestion de l’information et des ressources.

Autres outils

 
utilisation de l’application HDCM lors d’une intervention d’urgence © David Boracherro Goossens utilisation de l’application HDCM lors d’une intervention d’urgence © David Boracherro Goossens

" L’application HCDM contribue à l’amélioration de la qualité des soins de santé lors de la prestation de soins d’urgence “hors hôpital” en Andalousie en accélérant l’accès aux informations cliniques du patient. Elle améliore aussi la continuité des soins de santé en facilitant l’accès aux données recueillies lors des soins prodigués au patient en dehors de l’hôpital par le prestataire de soins primaires et par les services hospitaliers. "

Luis Olavarría, directeur du service sanitaire d’urgence d’Andalousie

L’application en question, baptisée «Historique clinique numérique mobile» (HDCM ‒ Historia Clínica Digital en Movilidad) a été mise au point avec le soutien financier du FEDER dans le cadre de la stratégie numérique de l’Andalousie visant à améliorer l’accès aux données médicales des patients et a été conçue pour aider les professionnels de la santé à faire face aux situations d’urgence.

Installée sur une tablette, elle permet un accès instantané à une foule d’informations cruciales dans le cadre des soins à prodiguer au patient, et notamment à tous les détails relatifs à l’appel passé au service des urgences, au dossier médical du patient s’il s’agit d’un résident andalou et à des informations de référence susceptibles de faciliter le diagnostic et le traitement. La nouvelle application permet également d’échanger des informations avec l’hôpital de destination afin que le service des urgences soit informé dans le détail de toutes les mesures prises lors de l’intervention et puisse se préparer à recevoir le patient, un élément particulièrement important pour certaines pathologies telles que les attaques ou les traumatismes graves, pour lesquels chaque minute compte.

Récompensée en 2013 par le prix du «Meilleur projet technologique pour les services aux citoyens» de la Fondation DINTEL, l’application HCDM a été mise en place dans tous les services d’urgence d’Andalousie, qui l’utilisent désormais dans 90 % des cas. Cette nouvelle application a également incité les résidents de la région à demander la constitution d’un dossier médical électronique, portant à 70 % la proportion de citoyens disposant d’un tel dossier.

Une gestion simplifiée de l’information et des ressources

Outre l’amélioration des soins aux patients lors des interventions d’urgence, l’application HCDM, en centralisant les informations, crée une piste d’audit des traitements appliqués et avertit le praticien en cas d’information manquante, l’aidant ainsi à se conformer aux lignes directrices et aux normes en vigueur.

L’application garde également la trace des médicaments et autres matériels utilisés durant l’intervention, ce qui facilite la gestion des stocks en vue de leur remplacement et le calcul du coût de l’appel.

Par ailleurs, la numérisation a eu pour effet de réduire considérablement (de 88 %) l’impression des dossiers médicaux. Le dispositif est donc plus écologique et, en outre, réduit l’espace nécessaire à l’entreposage des archives.

Investissement total et financement de l'UE

Le projet «Mobile e-Health Record» a fait l’objet d’un investissement total de 1 919 000 EUR. La contribution du Fonds européen de développement régional s’élève à 1 535 200 EUR au titre du programme opérationnel «Andalousie» pour la période de programmation 2007-2013.

Date de rédaction

22/01/2016