Tirer pleinement parti de l’énergie solaire dans la communauté autonome de Castille-La Manche

RegioStars 2009 FinalistDans la région très peu peuplée de Castille-La Manche, au centre de l’Espagne, un institut de R&D est à la pointe du développement des technologies exploitant efficacement l’énergie solaire. L’Institut des systèmes photovoltaïques à concentration (ISFOC) prête main forte pour la commercialisation de cette technologie et encourage les entreprises et les universités à franchir le pas.

Autres outils

 
Une campagne parsemée de panneaux solaires pour une énergie propre Une campagne parsemée de panneaux solaires pour une énergie propre

«Passer de la R&D au produit nécessite des normes et des produits fiables qui peuvent être créés avec l’aide de tous les intervenants. Selon toute vraisemblance, le secteur CPV pourrait s’installer bien plus rapidement que d’autres technologies solaires.»
Dr Pedro Banda, ISFOC

L’ISFOC est rapidement devenu la référence en Espagne pour l’utilisation commerciale des technologies solaires et apporte sa contribution à la réalisation de l’objectif de la région d’atteindre 100 % d’énergies renouvelables d’ici 2012.

Technologie CPV en action

L’ISFOC a suivi un projet sur les concentrateurs photovoltaïques (CPV) initié par le ministère régional de l’éducation et des sciences et l’université polytechnique de Madrid. La technologie CPV a l’avantage d’être respectueuse de l’environnement, d’être autosuffisante (ce qui limite la dépendance par rapport aux fournisseurs étrangers) et de créer de l’emploi, car il s’agit d’un des plus grands secteurs de l’énergie renouvelable.

Les concentrateurs photovoltaïques fonctionnent au moyen de composants optiques tels que des lentilles et des réflecteurs qui concentrent la lumière sur les cellules et multiplient de cette manière la quantité de lumière captée par les cellules. La cellule reçoit donc la lumière concentrée et la transforme en électricité.

Depuis l’apparition des premières techniques CPV dans les années 1970, l’EUCLIDES s’est installé à Madrid en 1995 et Tenerife a accueilli la plus grande installation CPV au monde (480 kW). Ces techniques sont devenues extrêmement lucratives. L’ISFOC travaille actuellement au développement de techniques CPV plus fiables encore afin de garantir la qualité, la fiabilité et la compétitivité.

Commencer pas à pas

L’ISFOC entretient des contacts étroits avec les universités pour identifier les domaines de recherche à partir desquels des projets de développement concrets pourraient porter leurs fruits. L’objectif est que les universités participent aux activités de recherche avec l’ISFOC, de même que les entreprises souhaitant tester les techniques.

Les différentes améliorations apportées aux concentrateurs photovoltaïques et leur fiabilité en font une technique très compétitive à l’heure actuelle. L’ISFOC, tout en tendant vers un déploiement à grande échelle, effectue des tests sur les technologies pour démontrer leur avantage concurrentiel à une plus petite échelle.

L’ISFOC a bénéficié d’aides régionales, nationales et européennes ainsi que de contrats conclus avec des entreprises privées. L’institut génère également des fonds en connectant les installations CPV au réseau d’électricité et en vendant cette électricité.

Date de rédaction

17/12/2009