Des ressources en eau améliorées et une sensibilisation accrue aux îles Canaries et au Cap-Vert

Le projet ISLHAGUA, dans la lignée des projets antécédents similaires et fort d'une étude visionnaire conduite par l'Institut Technologique des Canaries (ITC) depuis 1992, a permis de renforcer les capacités en ressources hydriques là où elles sont le plus nécessaires.

Autres outils

 
Des professionnels du Cap-Vert reçoivent leurs certificats après avoir complété un cours de formation à distance sur les procédures de dessalement alimentées par des énergies renouvelables. Des professionnels du Cap-Vert reçoivent leurs certificats après avoir complété un cours de formation à distance sur les procédures de dessalement alimentées par des énergies renouvelables.

" Les séminaires ont été très utiles et bien organisés. Il me tarde de voir la mise en œuvre du projet de communication entre laboratoires afin de partager les techniques, les matériaux et, bien entendu, de contribuer à résoudre les problèmes techniques à venir d'une manière collaborative. "

Mª del Pilar Felipe Castellano, asistente del Gobierno de Canarias al Seminario de Control de Calidad de Aguas (Assistante Séminaire du Gouvernement des îles Canaries pour le contrôle de la qualité de l'eau)

La collaboration entre différentes institutions, à savoir l'Institut Technologique des Canaries, l'Institut de gestion des ressources hydriques du Cap-Vert et l'Université du Cap-Vert, a produit des résultats positifs pour les habitants de ces deux archipels.

Les objectifs du projet étaient de sensibiliser la population à la consommation efficace de l'eau, de renforcer la capacité de contrôle de la qualité des ressources hydriques, de développer le traitement et la réutilisation des eaux usées, et de rendre plus efficace le dessalement de l'eau, en plus d'accroître l'utilisation des énergies renouvelables.

Les activités accomplies incluaient la conception, l'élaboration et le développement de campagnes de sensibilisation adaptées à la population locale des îles Canaries et du Cap-Vert et la mise en œuvre de différents outils appliqués à travers l'organisation de circuits de comparaisons croisées entre les laboratoires d'analyse de la qualité de l'eau des différentes régions. Concernant la population, des animateurs sociaux ont été formés afin de mener des campagnes actives avec la participation des instances municipales et éducatives locales. Parmi les résultats tangibles obtenus figurent une consommation d'eau plus efficace, une connaissance accrue des paramètres de qualité et une capacité renforcée de prévenir les maladies d'origine hydrique, en particulier au Cap-Vert. 

Mises à niveau de l'équipement et économies d'efficacité

Les principaux succès du projet incluent l'ajout d'un équipement spécial de contrôle de la qualité au Cap-Vert, le transfert de connaissances, la révision et la mise à niveau des techniques d'analyse et des indicateurs microbiologiques, et plus particulièrement ceux liés à la détection de bore. À cette fin, plus de 160 techniciens de laboratoire provenant des deux îles ont bénéficié de séminaires sur mesure pour l'évaluation et le suivi de la qualité de l'eau. Une consommation d'eau plus efficace par la population a également pu être atteinte.

Au Cap-Vert, trois installations de dessalement représentatives ont fait l'objet d'un audit se traduisant par l'adoption de mesures pratiques qui ont généré des économies d'énergie allant de 30 à 50 %. Les îles Canaries ont également pris des mesures basées sur le rapport technique publié en introduisant les énergies renouvelables dans les travaux d'assainissement dans le Sud-est de Gran Canaria, servant une population de plus de 100 000 personnes.

Au total, douze postes à temps plein ont été créés pendant la mise en œuvre du projet et six emplois à temps plein ont été créés à sa conclusion.


Investissement total et financement de l’UE'

Le projet ISLHAGUA a fait l'objet d'un investissement total de 463 680 EUR. La contribution du Fonds européen de développement régional (FEDER) s'élève à 400 128 EUR au titre du programme opérationnel «Madeira-Azores-Canarias (MAC)» pour la période de programmation 2007-2013.


Date de rédaction

03/06/2015