Préservation et mise en valeur d’un patrimoine culturel transfrontalier datant de 1640

Le projet BALUARTES, mené conjointement par la ville portugaise d’Elvas et la ville espagnole de Badajoz, était consacré à un élément majeur du patrimoine culturel transfrontalier: les fortifications bastionnées et les forts situés à Badajoz et dans la ville de garnison d’Elvas.

Autres outils

 
inauguration de la restauration du Fort San Cristóbal, Badajoz © Secrétariat technique conjoint du programme opérationnel de coopération transfrontalière Espagne-Portugal inauguration de la restauration du Fort San Cristóbal, Badajoz © Secrétariat technique conjoint du programme opérationnel de coopération transfrontalière Espagne-Portugal

" La restauration du Fort San Cristóbal de Badajoz est un excellent exemple d’utilisation pertinente des fonds communautaires pour un projet qui redynamise une région, met en valeur son patrimoine et implique des projets communs avec le Portugal. "

José Antonio Monago, président du gouvernement d’Estrémadure

L’objectif de cette initiative était d’améliorer la préservation et de mettre en valeur l’identité de ce patrimoine culturel afin de favoriser l’expansion, la consolidation et la diversification des activités économiques liées au tourisme, des activités culturelles, du divertissement, des services et du commerce dans la région.

Plusieurs parties des sites ont ainsi fait l’objet de travaux de restauration: les fortifications bastionnées ainsi que les portes d’accès en bois d’Elvas et de Badajoz, le fort de San Cristóbal à Badajoz, et les forts de Santo Domingo et San Mamede à Elvas.

Classement du site d’Elvas au Patrimoine mondial de l’UNESCO

De la documentation technique et historique concernant les fortifications bastionnées d’Elvas et de Badajoz a été élaborée et enrichie à des fins d’information et de tourisme, et pour promouvoir la candidature d’Elvas à l’inscription au Patrimoine mondial de l’UNESCO. Le classement de la ville d’Elvas et de ses fortifications au Patrimoine mondial de l’UNESCO, en 2012, a également contribué à la renommée du site. Un musée commun expliquant l’importance des frontières nationales dans le rapprochement culturel et le tourisme a également été construit entre les bastions d’Elvas et de Badajoz.

Le projet a eu d’importantes répercussions. De manière générale, le nombre de visiteurs des sites culturels et historiques a augmenté de 25 % par an et, au total, plus de 15 000 personnes ont fréquenté les centres d’accueil touristiques. Cette hausse de la fréquentation a été particulièrement marquée au Fort de San Cristóbal qui, depuis son ouverture après restauration en février 2014, a accueilli plus de 10 000 visiteurs.

L’afflux de touristes a eu des retombées positives sur l’économie locale des deux pays, où de nombreuses possibilités d’emplois directs et indirects ont été créées dans les domaines du tourisme, de l’hospitalité et des activités culturelles.

Investissement total et financement de l'UE

Le projet «BALUARTES» a bénéficié d'un investissement total de 4 691 473 EUR. La contribution du Fonds européen de développement régional s'élève à 3 518 604 EUR au titre du programme opérationnel de coopération transfrontalière Espagne-Portugal (POCTEP) pour la période de programmation 2007-2013.

Date de rédaction

24/06/2015